Angel versus Devil

jeudi 3 mai 2012

Je me présente un p'tit coup, explique ce blog et vous présente les fanfics.

La première question qu'on se pose, c'est : "Qui est-ce ?" Alors je vais vous répondre. Je suis une auteure de fan-fictions Amour Sucré. J'en profite pour vous dire que LES PERSONNAGES D'AMOUR SUCRÉ APPARTIENNENT À CHINOMIKO ET PAS À MOI.

Qui je suis ? La gentille Agnes123, qui va vous poster ses fan-fictions. J'aurai 11 ans le 15 mai 2012, j'habite dans le Maine-et-Loire, et... J'écris donc des fanfics.

Celle-là, c'est Angel versus Devil, raccourcissable en "A vs D". La première saison, "La Dernière Bataille" (renommée "Love and War") est toujours en cours, mais j'ai prévu une saison 2, voire une 3ème. La 2ème s'appellera "La Prophétie". Oui, la prophétie dont on entend parler dans le chapitre 6, si je me souviens bien !

Voilà, j'ai pas grand-chose à ajouter.

Si, le lien vers "La Dernière Bataille".

Mini

Voilà !!

Bye-bye !

Posté par Fanfics Agnes123 à 18:02 - Permalien [#]
Tags : ,


Chapitre 1 (LDB)

⁂Chapter one⁂
⁂Lundi 19 mars 2012⁂

- Debout, Kira !
- Je suis debout. Je suis même prête, maman.
- Tu n'as pas mangé. Et j'ai racheté du Nutella.
- J'arrive !
Et, joignant le geste à la parole, elle sortit de sa chambre et descendit l'escalier à toute allure, faisant voler ses cheveux bruns très sombres, son sac blanc sur l'épaule. Elle portait un pantalon noir, un tee-shirt blanc et des ballerines de la même couleur. Sa tenue habituelle, quoi. Elle s'assit à table et elle tartina une tranche de brioche d'une épaisse couche de nutella et engloutit le tout. Sa mère la rejoignit quelques instants plus tard et engagea la conversation.
- Il vaut vraiment te refaire ta garde-robe, ma Kira.
- Oui. Sinon, je serais contrainte de porter les mêmes vêtements pendant cinq mille ans.
- J'essaierai de te trouver un magasin de vêtements, en ville, dans la journée !
- Merci ! T'as bien dormi ?
- Oui chérie, et toi ?
- Mieux que toi, sûrement.
- Pourquoi tu dis ça ?
- C'est vrai, non ? Quand il était là, tu n'étais pas comme ça. Tu l'aimais à la folie et il t'a laissée tomber. T'es la meilleure des mères. Tu ne méritais pas ça. Il est parti il y a dix ans, il n'est jamais revenu et il ne reviendra jamais.
- Oui, ton père n'était pas un homme bien. Mais pourtant, je l'ai aimé. Tu devrais te dépêcher d'aller au lycée, comme tu n'as pas encore ton vélo.
- D'accord... Passe une bonne journée !
- Toi aussi !
Kira partit donc, sac sur l'épaule, en direction de son lycée. Sweet Amoris. Amour Sucré ? Pfft. L'amour n'a rien de sucré. Un nom bien dans le style de celui de la ville. Sweet City. En quoi une ville peut-elle être douce ? Et de toute façon, chez elle, rien ne pourrait être sucré ou doux. Rien ne lui plairait jamais avant que son père ne vienne s'excuser et implorer son pardon. À genoux, de préférence.

C'est en pensant à ses idées sombres que la brune arriva au lycée où elle allait passer la fin de l'année, voire les suivantes.
- Je vais voir la dirlo, je pense...
Elle sortit son plan de son sac et chercha le bureau de la directrice, qu'elle n'aurait jamais trouvé sans son incroyable sens de l'orientation tellement le plan était usé, les couloirs sinueux et le lycée semblable à un labyrinthe. Elle frappa, entra et annonça :
- Bonjour, madame. Je suis Kira Rose, la nouvelle.
- Allez voir Nathaniel Ryan, le délégué principal. répondit un vieux machin rose, alias la directrice. Il s'occupera de vous.
- Très bien...
La salle des délégués était en face du bureau de la vieille, donc simple à trouver. Kira commençait d'ailleurs à trouver l'architecte un peu plus sympa.
- Bonjour ! Je suis Kira Rose, la nouvelle, et je cherche Nathan Ria ou quelque chose comme ça. C'est toi ?
- Oui, c'est moi, et je m'appelle Nathaniel Ryan. Voilà ton emploi du temps, tu es en 2nde A. Et les cours commencent dans deux minutes.
- OK Nathan ! J'y vais !
Kira sortit en courant de la pièce alors que Nathaniel soupirait et se dirigea vers sa salle de cours qui, malheureusement, était à l'autre bout de l'établissement, ce qui faisait à nouveau baisser l'estime que la lycéenne avait pour l'architecte.

- Aujourd'hui, nous accueillons une nouvelle élève. Viens te présenter.
- Pfft... Je suis Kira Rose, j'ai quinze ans et c'est tout.
- Bien ! Va t'asseoir à côté de... Lysandre Walker, tiens ! Il est au fond, tout à gauche.
- Très bien, monsieur.
Ledit Lysandre avait les cheveux blancs aux pointes noires et les yeux vairons, l'un vert et l'autre doré. Il état en grande conversation avec son voisin, un garçon aux cheveux rouges et aux yeux marron-noir, ceux-ci semblèrent familiers à la brunette, qui avait des écouteurs dans les oreilles et qui semblait peu content que quelqu'un vienne l'importuner, lui et son ami, dans leur discussion peut-être importante, qui sait.
- Tss... dit-il.
- Bonjour, Kira ! Je me nomme Lysandre et voici Castiel. Si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à me demander, je serais ravi de t'aider !
- Merci ! Toi, t'as l'air sympa, contrairement à l'autre tomate. D'ailleurs, la tomate, c'est quoi, ta musique ?
- Je te le dirais peut-être si tu retires ce que tu viens de dire.
- Allez !
- Je te dirais quelque chose, promis.
- Peeves a fait le coup à Rusard alors on me le fait pas à moi.
- C'est Know your enemy, de Green Day. répondit Lysandre à la place de son ami. Tu as lu Harry Potter ?
- Oui, j'ai lu. Et elle est super ! Do you know the enemy !
- Do you know your enemy. ajouta le rouquin.
- Je sens qu'on va bien s'entendre, nous deux !
- Si tu le dis...
- Tu le pense pas.
- Comment t'as deviné ?
- J'ai un don de voyance ! Donc si je te dis qu'on va bien s'entendre, c'est vrai ! Et tes cheveux, c'est naturel ?
- Non. Mais ceux de Lysandre, si, à part les pointes. Ses yeux aussi.
- OK. Comme ça, je n'ai pas eu à poser la question !
- Je la voyais venir. Et je ne dis toujours pas que je crois qu'on va s'entendre !
- Bah !

- Kira ?!
- ... Yah ?...
- Oui ! Viens, faut que je te présente les filles !
- J'espère qu'elles ne sont pas comme toi !
- Je vais bouder !
- C'est ça... Allez, on va les voir, tes amies !
- Elles sont au self.
Elles s'y dirigèrent et, une fois arrivées, Aaliyah poussa un grand cri :
- Coucooooooooouuuuuuuuuu !
- Coucou, Ali ! répondit une fille aux cheveux blancs et aux yeux dorés.
*Pourquoi faut-il que tous les élèves aient des cheveux et des yeux de couleur bizarre ?* pensa la nouvelle.
- Les filles, je vous présente Kira, une super amie d'enfance. Elle vient d'arriver au lycée. Ki, je te présente Rosalya White, la petite amie de Leigh, le frère de Lysandre. Elle est dans notre classe. Voilà Iris Green, bavarde, sympa. Violette Lewis, la petite fleur timide, et Ariane Adams, la sœur de Castiel. Leur seul point commun est leurs goûts musicaux.
- Do you know the enemy, entama Kira
- Do you know your enemy, continua Ariane.
- Well, gotta know the enemy wah hey ! terminèrent-elles en chœur.
- Vous vous entendez plutôt bien, dès le début ! rigola Iris
- Pfft... fit Ariane en levant les yeux au ciel. Tu finis pas tes frites ? Si tu en veux pas, je... tenta-t-elle.
- Nooooooon ! Pas mes frites ! cria son interlocutrice en la coupant.
- Si tu me files du nutella, je t'approuverais ! annonça une voix innocente.
- Pour des frites, je serais prête à sacrifier du nutella, même si c'est un sacrilège de corrompre des gens avec du nutella !
- Saviez-vous qu'il avait des pouvoirs spirituels ? les questionna Rosalya.
- Du nutella magique ?
- Vous êtes vraiment puériles !
- Ouais... J'ai honte de moi-même.
- T'inquiète ! On s'en fiche, on le fait tout le temps !
- Je... je ne vou... voudrais pas vous... vous déranger, mais... il va peut-être... falloir... retourner en cours...
C'était Violette qui venait de parler, surprenant tout le monde.
- C'est vrai que le lundi, on reprend à 13 h, les 2nde A et B... nota Ariane? Bon, à tout à l'heure, les filles !
Le groupe se scinda en deux, Kira , Rosalya et Aaliyah d'un côté, Iris, Violette et Ariane de l'autre.

Après les cours, Rosalya, avec qui Kira avait beaucoup discuté, proposa une sortie shopping à ses amies, qui furent très enthousiastes à cette idée certainement prévue à l'avance. La brune savait que, à coup sûr, ses amies avaient de l'argent sur elles comme la majorité des adolescentes modernes, même si la sortie n'avait pas été prévue à l'avance. Elle annonça qu'elle, elle devrait aller chercher de l'argent, comme elle n'en avait pas sur elle.
- No problem, Kira ! On t'attendra au coin de la rue !
- Vous êtes super, les filles !
Elles passèrent donc aux alentours de la maison de Kira. Cette dernière pénétra à l'intérieur pour passer en coup de vent.
- Maman, je sors ! dit-elle quand elle fut dans le bâtiment.
- Tu vas où ?
- Je vais m'occuper de ma garde-robe avec des amies ! Ça ne te pose pas de problème ?
- Aucun ! Tu me donneras la note, je te rembourserai !
- D'ac !
Kira sortit de la maison à l'intérieur de laquelle elle n'avais passé que quelques instants. Elle rejoignit ses amies qui l'attendaient... Bah... Au coin de la rue. Ariane décida qu'il fallait faire visiter la ville à la nouvelle, qui avait acquiescé d'un signe de tête. Une fois la ballade achevée, le groupe se trouvait devant une boutique de vêtements, dans laquelle elles pénétrèrent.
- Faut qu'on te présente quelqu'un ! dit Rosalya.
Elles entrèrent dans la boutique. Au fond se trouvaient trois personnes...
//BAOOOUM !//
- Pu**in Castiel, qu'est-ce que tu as cassé, me**de ?!
- Castiel ? Qu'est-ce que tu fous là ? s'écria Aria,e.
- Je rends visite à un ami, j'ai bien le droit ! répondit l'interpellé.
- Ouais, ouais...
- Et Leigh, je n'ai rien cassé. J'ai fait tomber quelque chose. Nuance.
- Incroyable ! Mon frère a dit quelque chose d'intelligent ! Les filles, il faut fêter ça ! Je vous ferais une pyjama party, tiens !
- Boucle-la, Ariane !
- Non, mon cher !
Un temps. On sentait que le rouquin était prêt à sauter sur sa sœur. Ce fut Rosalya qui brisa le silence.
- Kira, je te présente Leigh, mon petit ami. C'est le frère de Lysandre, que tu connais déjà et que je n'ai donc pas à te présenter.
- OK...
- Et t'es en manque de fringues, non ? On va te trouver plein de truc géniaux pas trop cher, promis !
- Pas trop cher ? Leigh donne des vêtements gratuits à Rosa et ses copines en ont des pas trop cher ? Non mais ! protesta Lysandre.
- Chuis d'accord... dit Castiel.
- Moi, ça dépend de ce que vous entendez par pas trop cher. dirent Kira et Ariane en chœur.
Leigh leva les yeux au ciel et soupira.
- Depuis quand je ne fais pas payer Rosa ?
- Depuis que vous sortez ensemble, tu lui baisse les prix. Et depuis un certain temps, tu dois être à - 100 % !
- OK, OK, j'avoue...
- HAHAHA ! IL A AVOUÉ ! cria Lysandre, cachant un fou rire.
- Ne crie pas, Lysandre, s'te plaît...

- OK, frangin !
- Pfft...
Pendant ce temps, Ariane montrait les merveilles que recelaient la boutique à Kira et elle avait eu du mal à résister à beaucoup de choses.
*Peut-être que je devrais offrir quelque chose à maman... C'est une super-maman, elle ne mérite que ça, mais si ça se trouve, je vais pas prendre la bonne taille... Je reviendrais avec elle dans quelques jours.*

De retour chez elle, elle alla voir sa mère, qui fut un peu surprise en voyant le prix ; elle s'attendait à plus. Elle expliqua que, comme Rosalya - une de ses amies - était la petite amie du vendeur, elle avait eu droit à un prix. Elle ne précisa pas que Lysandre avait fait pression sur son frère, sa mère verrait ça d'un mauvais œil. Après, fatiguée, elle monta dans sa chambre. Allongée sur son lit, elle resta immobile plusieurs minutes, jusqu'à voir une lueur blanche derrière la fenêtre, vers laquelle elle se dirigea.
- Il y a... Il y a quelqu'un ? murmura-t-elle.
Rien ne lui répondit, à part un battement d'ailes.

/!\ Ce chapitre n'était pas pour vous mettre dans l'ambiance /!\

Posté par Fanfics Agnes123 à 18:04 - - Permalien [#]
Tags : , ,

Chapitre 2 (LDB)

⁂Chapter two⁂
⁂Mardi 20 mars 2012⁂

- Maman, j'y vais ! cria Kira.
- Déjà ? Tu ne seras pas en avance ?
- Je serais à l'heure parce qu'il faudra que je trouve ma salle, ce qui est presque infaisable.
- D'accord. Bonne journée, ma puce !
- J'ai plus trois ans, maman ! À ce soir !
Kira partit en courant. Elle retournait dans sa tête les évènements étranges de la veille depuis qu'ils étaient survenus.
*Une lueur blanche, un battement d'ailes... C'était peut-être un oiseau... J'en sais rien, j'ai peut-être rêvé. Mais pourtant ça m'avait semblé si réel... J'étais si bien pendant ces quelques instants, j'aurais aimé qu'ils durent des heures.*
- Kira ! cria Aaliyah. Grouille !
- Oui, oui... Tu l'as récupérée quand, cette manie de crier à tout bout de champ ? C'est vachement différent d'avant !
- Hein ?
- Bah ouais ! Depuis que je suis là, je t'ai plus entendue crier que dans tout le reste de ma vie ! Et mes oreilles en souffrent !
- OK. Désolée. Mais c'est Iris qui nous a contaminées, Rosa et moi. Seulement nous, parce que Ariane sait crier mais ne le fait que sur son frère. Jamais sur les autres, heureusement. Déjà qu'elle se plaint d'avoir un frère chiant, ce qui est véridique, si elle nous pétait les oreilles en plus, on mourrait. Et Violette parle presque pas, alors crier, c'est pas du tout son style. Je ne peux pas me l'imaginer comme ça.

- Ouais !
Rosalya venait d'arriver, un grand sourire sur les lèvres. Elle semblait se retenir de dire quelque chose.
- Qu'est-ce qu'il y a ?
- Plus que deux semaines et cinq jours avant les vacances !
- OK, si tu le dis...
- Tu t'en fiches, c'est ça ?!
- Je suis pressée, mais je ne suis pas obsédée par ça, c'est tout.
- Salut, Kira, Rosa, Yah...
- Bonjour Ariane ! Qu'est-ce qui ne va pas ?
- J'en ai marre que Castiel sorte la nuit ! Depuis un an et demi, c'est pareil !  Môssieur sort pendant la nuit et ne rentre pas avant deux heures, sauf quand il ne rentre pas du tout ! Avant notre émancipation, quand on était tous seuls, la nuit, on récupérait le pop-corn et on mettait un bon film ! Maintenant, infaisable ! C'est énervant, zut ! J'en ai marre ! Retenez-moi avant que j'aille le buter, s''il vous plaît !
- Leigh et Lysandre sortent régulièrement pendant la nuit, eux aussi. Mais je leur fais plus confiance qu'à Castiel.
- Pareil. Je vois mal ces deux-là sortir rendre une visite nocturne à une jeune fille. Oui je pense que Castiel fait ça. Parce qu'en plus, Leigh a une copine qui, en plus, squatte chez lui, et Lysandre est célibataire depuis des années, je me demande s'il a déjà eu une copine, d'ailleurs, mais Castiel...
- Castiel ne sort pas avec les filles, il joue avec !
- Ouais, t'as raison.
- Les fiiiiiiiiiiiiiiiiles !
- Tiens, Iris est arrivée. annonça Ariane. Avec Violette, comme d'hab'.
- Je ne voudrais pas vous déranger, dit Kira, mais c'est l'heure. Et ce serait bien d'être à l'heure en cours.
- T'as raison, faut y aller.
La brune pensa quelques instants à confier l'histoire de la veille à ses amies, mais abandonna. Elles semblaient plus aptes à colporter des ragots qu'à aider à découvrir une solution à un problème. De toute façon, elle ne savait même pas si elle avait rêvé ou pas...

*Tous les profs de ce lycée sont des "Binns" ou quoi ? se demanda-t-elle en baillant le plus discrètement possible, dormant presque. *Je vais m'endormir, là, trouvez quelque chose pour me réveiller...*
Depuis une demi-heur, elle était en cours de français, une matière qui l'ennuyait généralement mais qui était devenue carrément soporifique depuis qu'elle avait Mme Leroy en prof, c'est-à-dire depuis aujourd'hui. Elle devait, en plus, se faire deux heures de cette matière.
*J'espère que les autres cours seront moins ennuyants... En plus, ça risque d'être dangereux pour ma moyenne...*
Un ronflement la réveilla de son semi-sommeil. C'était Castiel, la tomate de la veille, qui ronflait en dormant. OK, normal qu'il dorme, c'est impossible de ronfler sans dormir.
- Ta gueule, la tomate génétiquement modifiée qui ronfle. Tu m'empêches de dormir avec tes bruits éléphantesques.
- Keuwa  ?
Il était réveillé, et de mauvais poil.
- 1-0 !
- Quoi, 1-0 ?
- J'ai un point, et toi, zéro.
- C'était quoi, ton point ?
- Quand je t'ai réveillé. Bonne nuit.
- T'es malade.
- Merci, je sais.
- Qu'est-ce que je disais... Mauvaise journée.
- Toi aussi !
Sur ce, elle s'endormit. Elle fit l'un de ses rêves habituels : son père s'excusait et des anges le punissaient. Mais cette fois, les anges, il y en avait trois, avaient des traits qu'elle connaissait plus ou moins. Le premier ressemblait au dénommé Lysandre, le deuxième, à son ami Castiel, et le troisième était elle-même mais au masculin. Quelque chose la réveilla. Son rêve ou son voisin ?
- Bien dormi, miss ?
- Je réponds quoi, pour que tu sois content ?
- "Non, j'ai mal dormi."
- Alors j'ai bien dormi.
- Malheureux de l'apprendre.
- Et toi ?
*Même si je m'en fous...*
- Très mal, je t'ai vue en rêve.
- Ce n'était pas un rêve, c'était un cauchemar, alors.
- Ta gueule. Il est bientôt dix heures.
- Chouette, plus que deux heures avant que je puisse calmer mon estomac. J'ai pas une vie si mer**que que ça, finalement...
Castiel, surpris, se mit à la regarder avec des yeux ronds.
- T'es folle !
- Merci, je sais. Tu me l'a déjà dis.
- Pfft... Folle et lourde....
- Toi aussi, t'es lourd.
- CASTIEL ADAMS ! KIRA ROSE ! Je vous dérange, sans doute ?! Taisez-vous, il reste deux minutes !
- Oui, vous nous dérangez.
Kira lança un regard noir à son voisin.
- Mais t'es malade !!
- Castiel Adams... DEHORS !!
* Je ne savais pas que Binns s'était mis au français, qu'il s'était transformé en femme en changeant de nom et qu'il était capable de punir un élève... SUIS-JE BÊTE ! IL S'EST RÉINCARNÉ !*
- Me*de.
- Vous voulez rejoindre votre camarade ?
- Non, non, désolée... Vous pouvez continuer.
- Ça ira pour cette fois.

La matinée fut sur le même modèle, c'est-à-dire ennuyeuse, ponctuée de quelques bavardages avec Castiel ou Rosalya. L'heure du déjeuner fut une véritable délivrance et elle en profita pour annoncer sa découverte à ses amies.
- Mme Leroy est la réincarnation de Binns.
- Hein ?!
Incompréhension quasiment totale, sauf pour Rosa.
- Ha ouais, moi aussi, elle m'endort. Et elle me fait ch*er, en plus !
- C'est une "Binns" pure, alors !
- Ouais, possible. Mais elle est pas méchante ! Elle punit que Castiel. Pas les autres, même quand elle propose de nous punir. Et de toute façon, c'est Castiel qui fait la majorité du bazar, y a pas de quoi nous punir !
- Si. Le reste de bazar. Mais je pense comprendre.
- C'est pas dur, alors je ne suis pas étonnée.
- Sous-entendrais-tu que je suis bête ?
- C'est pas ça que je voulais dire.
Elles bavardèrent encore pendant un certain temps, mangeant en même temps. Quand revint l'heure des cours, elles y retournèrent. Kira n'était d'ailleurs pas du tout contente; mais rien n'y fit, malgré ses protestations. Elle devrait quand même y aller.
*Si je sèche, ma moyenne en pâtira... Mais quand même, j'ai pas envie... Je hais l'anglais ! Si seulement c'était de l'histoire ou des maths, je voudrais bien y aller, mais franchement, pour de l'anglais...

L'après-midi se passa calmement. Une heure d'anglais, deux heures de maths, à la plus grande joie de Kira, et, horreur, une heure de SVT. La moitié de passionnant, quoi. L'autre moitié, pas du tout intéressant, ennuyant, horrible.
- Enfin la fin ! Ma vie est cool, finalement !
- YOUHOU !
- Bon, je rentre, ma mère va m'attendre...
- OK... À demain, alors !
- Ouais ! À demain !
Kira rentra donc chez elle et sa mère lui glissa qu'elle avait un mauvais pressentiment pour le lendemain. Si seulement elle y avait fait attention. Pendant la nuit, l'adolescente vit, en rêve, l'ange qui lui ressemblait de la dernière fois. Mais que dirait-elle si elle savait que ce n'était pas un rêve ? Que cet ange était réel ? Que se serait-il donc passé ?

Posté par Fanfics Agnes123 à 18:10 - - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 6 mai 2012

Chapitre 3 (LDB)

⁂Chapter three⁂
⁂Mercredi 21 mars 2012⁂

- Ma puce... Debout !
- Maman... Laisse-moi dormir.
- C'est comme ton père. Impossible de te lever le mercredi matin. D'habitude, tu te débrouilles toute seule.
- OK... Laisse-moi cinq minutes, s'te plaît !
- Je repasse tout à l'heure !
Cette journée bouleversante avait commencé comme un mercredi normal. Les jours qui bouleversent tut arrivent sans crier gare. Aucun signal qui annonce le début d'une journée particulière. Étrange, n'est-ce pas. Et qui aurait pu se douter de ce qui allait arriver, à part ceux qui l'avaient prévu ?
Dix minutes plus tard, Kira descendit, prête. Elle saisit une pomme et une brique de jus de fruits, disant qu'elle s'en contenterait. Croquant dans le fruit, elle fonça au lycée. Le quotidien s'annonçait mais, après un cours d'histoire/géo de deux heures, Iris annonça qu'une nouvelle élève était arrivée dans leur classe.
- Oui. confirma Ariane. Elle s'appelle Julia Williams et elle me fait froid dans le dos... J'ai une impression bizarre, elle me fait peur.
- Moi, je l'aime bien, Julia ! dit Iris.
- Moi... Moi aussi... dit Violette.
- Elle va venir nous rejoindre, j'avais oublié de vous le dire. Je voulais vraiment vous la présenter... OK ? Vous êtes d'accord ?
- OK. dirent les trois de 2nde A.
Une adolescente aux cheveux et aux yeux noirs arriva d'un pas mal assuré, esquissant un sourire timide. Mais elle lança un regard noir à Kira, qui fut la seule à le remarquer.
- Bonjour... Tu es Julia, c'est ça ?
- Oui... Et toi ?
- Kira. Kira Rose. Ravie de te rencontrer !
- Moi de même. Et les autres, ce sont qui ?
- La blonde, c'est Aaliyah Brown. L'autre, Rosalya White.
- Enchantée, les filles !
- Enchantée aussi, et bonjour !
*J'aime pas comment elle me regarde... Elle me fait peur et elle a un air... Je sais pas.*
- Kira... murmura Rosalya à celle-ci. Je sais pas ce que tu en penses, mais je la sens pas, cette Julia. Elle me fait froid dans le dos, comme a dit Ariane.
- Moi aussi, je la sens pas.
- Yah a l'air de bien l'aimer.
- Je suis trahie par ma meilleure amie !
- Moi aussi, je suis trahie par mes amies...
- Mais peut-être que c'est quelqu'un de bien, finalement.
- Ça va être l'heure.
- Mouais... Les filles ! Il va falloir y aller !
- OK...
Elles se séparèrent et retournèrent donc en cours. Une heure et demie de langue. Allemand pour les A et espagnol pour les D. En allemand, Kira continua sa théorie comme quoi les profs du lycée étaient des "Binns". Elle fut réveillée par un petit papier qui arriva sur son bureau de la part de sa voisine, qui n'était autre que Rosalya. Suivit un dialogue sur feuilles.
"Salut, Ki !
"Je m'appelle Ki, maintenant ?
"C'est ton surnom.
"OK... On a combien de "Binns" ?
"J'ai pas compté. Quatre ou cinq, au moins.
"Profs qu'on a nous ?
"Ouaip. Y'en a plein, de profs, au lycée !
"Je vais mourir !
"En aimant ?
"Tu fais des jeux de mots, maintenant ?[NDA=Vous avez compris le jeu de mots ?]
"Ouaip !
"Pfft...
"Tu préfères Lys' ou Castiel ?
"Hein ?
"Premièrement, on ne dit pas "hein" mais "comment", et deuxièmement, j'ai demandé à Kira Rose si elle préférait Lysandre Walker ou Castiel Adams. Mon futur beau-frère ou son meilleur ami, au choix.
"C'est vrai que tu sors avec le frère de Lysandre... Et je les connais presque pas...
"Allez...
"Aucun.
"Ça veut dire quoi ?
"Aucun veut dire "ni l'un ni l'autre".
"Je sais. Mais dans le positif ou dans le négatif ?
"Au milieu.
"Méchante !
"Merci, je sais !
La discussion s'orienta vers 'autres sujets, comme la nouvelle, Julia. Les deux ne l'aimaient déjà pas trop. Elles avaient un mauvais pressentiment à son sujet.

//DRIIING!//
- Enfin !
Les deux adolescentes furent les premières à sortir. Le cours avait été cool, le prof, M. Leroux, ne les avait pas dérangées et elles avaient même échangé leurs numéros. Suivit une proposition de découvrir un endroit merveilleux et de manger avec une amie, que Kira accepta. Elle appela sa mère pour la prévenir qu'elle ne rentrerait pas pour manger.
*Maman ?
*Qu'est-ce qu'il y a ?
*Je vais manger chez une amie, donc je ne serai pas là pour manger et je risque de ne pas rentrer très tôt.
*D'accord. Rentre vite, ne fais pas de bêtises et mange bien, surtout.
*OK... À tout à l'heure. Bon appétit.
- Ma mère est OK.
- Ta mère ? Et ton...
- Mon père ? Il ne mérite pas qu'on parle de lui.
- Pourquoi ?
- En fait, au début, ça allait super avec mes parents, puis je suis arrivée. Mon père s'est mis à boire, il est devenu violent avec ma mère. Un jour, j'avais cinq ans, je l'ai eng**ulé. je lui ai dit ses quatre vérités. Ils se sont quittés pas longtemps après, mais ma mère voulait pas divorcer, elle l'aimait encore. Donc j'ai le nom de mon père.
- Ça fait bien, Kira Rose, ça sonne bien. Ça aurait donné quoi, autrement ?
- Un truc merdique, certainement. Je sais pas. Je ne suis pas intéressée par ce que j'aurais pu être, je suis celle que je suis.
- OK. Ta vie a pas été géniale, alors !
- Ho, si ! J'ai une super mère, elle me laisse un peu faire ce que je veux, à part quand j'exagère, tu vois le genre. J'ai juste envie de faire payer mon père pour ce qu'il a fait à ma mère. Parce qu'il le mérite !
- D'ac... Viens !
Rosalya emmena son amie à travers la ville, de deux cent à trois cent mètres de chez elles, environ. Elles arrivèrent dans un parc plus ou moins rond, d'une centaine de mètres de diamètre. Des fleurs poussaient partout, absolument partout, à part au centre où se trouvait une splendide fontaine. Kira resta bouche bée devant toutes ces couleurs, qui devaient reconstituer la palette des couleurs. Elle était émerveillée.
- Pourquoi tu m'as montré ça ?
- Pour que tu ramènes ton copain là, quand tu en auras un. Ici, c'est LE coin des amoureux, alors tu vois...
- OK...
- Mais les filles aiment beaucoup ce parc, même les célibataires. Et les amis, filles ou mecs, s'y retrouvent régulièrement.
- Super ! C'est vraiment magnifique !
- Je ne te le fais pas dire ! En plus, il est placé à un endroit clé, à l'une des entrées de la ville. Donc c'est un moyen de faire bonne impression.
- OK.
- J'ai un peu faim, pas toi ?
- Si. Et comment se restaurera-t-on ?
- Je vais faire la cuisine !
Kira déglutit en poussant un "Gloups" silencieux.
- T'inquiète, c'est pas empoisonné !
- En fait, j'ai peur de la cuisine de Yah...
- Ah ouais ! C'est vrai que c'est immangeable ! Mais c'est pas une raison pour avoir peur de la mienne, non ?
- Ouaip... On y va ?
- Bah oui !
Elles allèrent donc chez Rosalya, qui cuisina un repas divin, et encore, c'est peu dire, tant le repas était bon. Elles passèrent la moitié de l'après-midi à jouer ensemble, jusqu'à ce que Kira se rappelle que sa mère devait commencer à l'attendre.
- Ma mère va s'inquiéter !
- OK ! Vas-y !
- Tu veux te débarrasser de moi ?
- Oui !
- Méchante ! Pourquoi ?
- À question bête, réponse bête ! À demain !

Quelques centaines de mètres plus loin et un quart d'heure plus tard, Kira arriva enfin chez elle. Le silence régnait. Pas un bruit. Elle partit à la recherche de sa mère, fouillant chaque pièce. Elle se trouvait dans sa chambre, près du téléphone, pleurant sans bruit. Quand l'adolescente la trouva, elle se précipita auprès d'elle.
- Maman ! Qu'est-ce qui va pas ?
- Une minute, Kira...
- Y a vraiment un problème !
Son prénom avait été choisi par son père et sa mère n'aimait pas l'utiliser car il lui faisait penser à l'homme qui l'avait abandonnée.
- Ou alors ça le concerne, lui.
- Attends... Je vais t'expliquer. C'est très important, surtout pour toi, alors n'hésite pas à m'interrompre si tu ne comprends pas.
L'adolescente n'avait jamais vu sa mère aussi sérieuse. Qu'avait-elle de si important à dire ? Elle allait bientôt le savoir...
- Il y a quelques minutes, ton père a appelé.
- Pourquoi ?
- Il avait des choses à me dire.
- Quoi ?
- Il m'a dit de te faire venir chez lui, sinon...
- Sinon quoi ?
- Il... Il tuerait... Cameron...
- Cameron ? C'est qui ?
- C'est vrai... C'est ton frère jumeau.
- Mon frère jumeau ? C'est quoi ce bordel ?
- La vérité. Il s'était fait "kidnapper" pas longtemps après sa naissance. J'aurais dû penser que son père voulait le garder pour lui, dès ce moment-là.
- J'irai.
- Hein.
- Je ne vais pas le laisser tuer mon frère, même si je ne le connais pas et que je doute qu'il le fasse. C'est son fils, quand même !
- T'as peut-être raison...
- Mais pas aujourd'hui. Demain, après le lycée.
- D'accord. Tu feras bien attention, si ça se trouve, Michael est devenu vraiment dangereux. Je ne veux pas qu'il te fasse de mal.
- Oui, t'inquiète ! Partante pour un après-midi entre filles ?
- Si on rachetait du pop-corn, par exemple ? On en a plus !
- Et passer un film ? OK ! Mais ce soir. Avant, on fait quoi ?
- Je peux te rendre tes jeux vidéos.
- Ouais !
- C'est parti !

Posté par Fanfics Agnes123 à 08:24 - Permalien [#]
Tags : , ,

Chapitre 4 (LDB)

⁂Chapter four⁂
⁂Jeudi 22 mars 2012⁂


- Après, tu passes direct chez lui. Tu n'oublies pas, hein ?
- T'inquiète ! Je gère !
Ou du moins, elle le sentait bien. Elle partit au lycée, arrivant de justesse. Elle raconta son aventure de la veille à Rosalya, sur une feuille.
"En plus, j'ai récupéré mes jeux vidéos ! Qu'est-ce que je peux vouloir de plus ?
"Un copain.
"Les mecs son immatures.
"Pas tous. Lysandre, par exemple, est ultra mature !
"D'accord. C'est surtout que j'en ai pas grand-chose à faire, des mecs !
"T'as tort !
"Bof. On arrête, s'te plaît.
Kira ferma les yeux. Elle se souvint d'une chanson...Chanson

Il suffirait simplement
Qu'il m'appelle
Qu'il m'appelle

*Ça aurait tout arrangé...*
D'où vient ma vie
Certainement pas du ciel

*Ouais...*
Lui raconter mon enfance
Son absence
Tous les jours

*J'aurais bien voulu...*
Comment briser le silence
Qui l'entoure

*Comment faire, bonne question.*
Aussi vrai que de loin je lui parle
J'apprends tout seul à faire mes armes

*Toute seule...*
Aussi vrai que je n'arrête pas d'y penser
Si seulement je pouvais lui manquer

*J'aurais bien aimé lui manquer avant maintenant.*
Est-ce qu'il va me faire un signe
Manquer d'amour n'est pas un crime

*Aucunement !*
J'ai qu'une prière à lui adresser
Si seulement je pouvais lui manquer

*Pareil.*
Je vous dirais simplement
Qu'à part ça
Tout va bien

*No problem pour le reste.*
A part d'un père
Je ne manque de rien

*No comment*
Je vis dans un autre monde
[i]Je m'accroche
Tous les jours

*Niet.*
Je briserai le silence
Qui m'entoure

*Re-niet.*

Quelques larmes – de tristesse, de joie, de nostalgie ? – coulèrent sur ses joues. Discrètes, mais un œil observateur les remarqua.
- On chiale, miss ?
- Ta gu**le, tomate.
- 1-1.
- Je te l'accorde. Fous-moi la paix.
- Tu rêves, miss !
- Ta gu**le, tomate.
- Je dois prendre ça comment ?
- Comme un point dans ta tronche.
- Hein ?
- 2-1. Pour moi.
- Tu rêves, ma vieilles !
- Mon mp3... Dans mon sac, il me semble...
Chanson
"Ce soir c'est le grand bal
Mets du fard sur tes idées pâles [...]
"
- Je savais pas que t'écoutas Mozart l'Opéra Rock !
- Tu te coucheras moins bête ce soir.
- Tu fais ch*er.
Chanson
"I walk a lonely road
The olny on that I have ever know
Don't know where is goes
But it's to me an I walk alone[...]
"
- Et Green Day.
- Tu savais pas ? On zappe la suivante. J'suis pas d'humeur.
- Et après ?
- Tu vas voir.
Chanson
"Do you ever feel a praking down ?
Do you ever feel out of place ?
Like somehow you don't belong
And no one uderstands you ?[...]
"
- Fiou ! Tu connais pas les plus joyeuses ! C'est quoi, déjà ?
- Simple Plan. Welcome to my life.
- C'est ça. T'en a combien, comme ça ?
- J'en ai d'autres.
Le cours se passa ainsi. On parlait musique. Le sujet du prochain cours, d'ailleurs. Une heure de musique.

- La nouvelle... Kira Rose, je crois. Tu sais faire quelque chose ?
- Chanter.
- Voyons ça !
Chanson
"I still hear your voice, when you sleep next to me
I still feel your touch in my dream
Fogive me my weakness, but I don't know why
Without you it's hard to survive[...]
"
- Pas mal du tout ! Je comparerai avec l'original, un jour. Les garçons, ça vous convient ? Si elle est d'accord, bien sûr.
- Ça devrait le faire ! dit Lysandre. Vous en pensez quoi ?
- Elle a une bonne voix. lança un blond.
- Parfaitement, Xav' ! ajouta un brun.
- Bon, ça va à Xav' et à Paul. On la prend ! annonça Castiel.
- Hein ?
- Accepterais-tu d'adhérer à notre groupe ? demanda Lysandre. En tant que chanteuse. J'en serais honoré, chère Kira.
- Bah... Je veux bien essayer.
- Tant mieux ! Donc voilà Xavier, le batteur, Castiel, le guitariste, Lysandre, le chanteur, avec toi, et je suis Paul, à la basse. dit le brun.
- OK ! Enchantée, Paul, Xavier !
- Appelle-moi Xav', comme tout le monde !
Le cours de musique était un cours assez apprécié. Le prof était cool, laissant les élèves bavarder un peu, les secouant un peu quand il le fallait. Kira, elle, déchiffrait les paroles d'une chanson. Quand la sonnerie retentit, plusieurs élèves soupirèrent, dont Kira, Lysandre, Castiel, Xavier et Paul.
- Ce soir au local ? proposa ce dernier.
- Non, on peut pas... dirent Castiel et Lysandre.
- Moi non plus ! annonça Kira.
- Dommage ! Ce sera pour demain soir, alors ?
- Ouais ! Courage, on passera juste un soir sans répèt' !
Mais l'heure était à la récréation, donc aux bavardages et aux jeux. Soudain, une blonde se jeta sur Kira.
- Hé, la nouvelle !
- ...Oui ?
- Je suis Ambre, la reine du lycée, la plus belle, la plus intelligente, j'ai tous les garçons à mes pieds... Bon, incline...
- Toi devant ma puissance ? Non merci, je n'obéis pas aux barbies. Encore moins aux géantes.
- Li ! Charlotte ! Réglez-lui son compte !
- Mon vernis à ongles n'est pas sec ! protesta une asiatique.
- Elle en vaut la peine ? demanda une brune.
- Li, ton vernis à ongles est important, mais notre honneur l'est encore plus ! Charlotte, tu as besoin de savoir ça ?
- Je peux aller voir mes amies ?
- Non ! Et ne touche ni à Nathaniel, ni à Castiel ! Surtout à Castiel, d'ailleurs ! Sinon, les représailles seront terribles !
- Pourquoi ?
- Il est à moi !
- Même s'il est pas spécialement intelligent, je pense qu'il ne s'intéresse pas aux barbies. Et encore moins qu'il leur appartienne.
- Sois polie avec Ambre ! dit l'asiatique, Li, apparemment.
- Et pourquoi ?
- On doit respect à la reine du lycée !
- Je ne respecte pas ceux qui ne le font pas !
- Li ! Charlotte ! Vous n'allez pas la laisser m'insulter !
- Rah... Ça va bientôt sonner. Pot de peinture, je pense que Castiel n'aime pas les filles superficielles. Et il est sans doute horrifié par ta coiffure ! À plus, Ambre ! Ha non, attends, t'es la sœur de Nathatruc ?
- Oui, qu'est-ce qu'il y a ?
- Dis-lui de se décoincer. Les filles aiment pas les coincés.
- Bon... Rappelle-toi de me parler plus poliment la prochaine fois !
- Peut-être.
- Hé ! C'est un ordre !
- M'en fiche.
- Parle pas comme ça à Ambre ! cria Li.
- Calmos. Et bye. Au plaisir de ne pas vous revoir.
Sur ce, Kira partit, attendant avec impatience la fin des cours. Lysandre et Castiel s'éclipsèrent dix minutes avant la fin du dernier, chose que l'adolescente ne remarqua pas, ou elle n'y fit pas attention. Aurait-elle dû ?[NDA=J'arrête avec mes conn*ries]

Kira sonna. Un homme lui ouvrit. Cheveux noirs, yeux... L'un noir, l'autre marron sombre. Des  yeux qui lui étaient très familiers...
- Kira ! Je t'attendais ! Vien, nous serons mieux à l'intérieur !
- Oui... Papa.
Elle entra donc et quelle surprise eut-elle...
- Lysandre ? Castiel ? Qu'est-ce que vous fichez là ?
- Je te retourne la question.
- KIRAAAAAAAAAAAAAAAAa !!!!!
Un garçon descendit en courant. On aurait dit un petit garçon par son comportement, mais son corps disait tout le contraire.
- Cam' ! Tu la connais ?
- C'est ma sœur !
- Donc c'est toi, Cameron...
- Ouaip !
- Ravie de te rencontrer !
- Moi aussi !
- Kira, Cam', je vous dois des excuses. Je suis désolé de vous avoir séparés, d'avoir abandonné Cynthia, de lui avoir fait des menaces dans le but de te revoir, Kira, d'avoir fait des conn*ries. Je suis désolé.
- On t'excuse. En plus, j'ai foiré, j'ai fait des bourdes.
- Kira... Tu n'as rien fait de mal, tu as veillé sur ta mère. Tu est aussi belle qu'elle. Comme Cam'.
- Mouais...
- Et tu es...
- ...Un ange. termina Cameron.
- QUOI ???!!!

- Tu as bien entendu. Tu es un ange. Comme ton frère. Comme Castiel et Lysandre.
- Castiel, un ange ? Attendez, c'est pas possible !
- Si. De toute façon, c'est une question de lignée. Et comme c'est ton cousin....
- QUOI ? CETTE TOMATE EST MON COUSIN ?!
- Oui. Et il est ici pour s'entraîner.
- Totalement hors-sujet, mais maman voudrait savoir pourquoi je m'appelle Kira. Ça lui tient à cœur.
- Parce que Kira signifie "puissant". Et Cameron, "phare".
- ...Et Castiel ? Et Lysandre ?
- "Déchu" et "pur".
- Ça fait bien.
- Eve, ta tante, a des idées bizarres. Ariane veut dire "fée"...
- Mouaip...
- Cyn ne va pas t'attendre ?
- Je dois être rentrée avant dix-huit heures. Il reste une demi-heure !
- Le temps de t'expliquer deux-trois trucs.

Posté par Fanfics Agnes123 à 08:26 - Permalien [#]
Tags : , ,


Chapitre 5 (LDB)

⁂Chapter two⁂
⁂Mardi 20 mars 2012⁂
 

- Castiel ? Lysandre ? Qu'est-ce que vous faîtes là ?
- On est venus te chercher, mais on est en avance, je crois.
- Oui...
La preuve Kira était en pyjama. Un pyjama violet et noir. Elle allait dire quelque chose, mais sa mère arriva.
- Qui sont ces garçons ?
- Ha... Celui aux cheveux rouges, c'est Castiel, le fils de la sœur de papa. Mon cousin, quoi. Et l'autre, c'est son meilleur ami, Lysandre.
- D'accord. Entrez, les garçons. Je vous fais un chocolat ?
- C'est le chocolat ou rien, le matin, chez moi, je vous préviens !
- Alors je veux bien.
- Moi aussi.
- Bon, je vais me changer.
Kira réapparut quelques minutes plus tard, portant une robe blanche, des leggings noirs et ses habituelles ballerines blanches.
- Castiel, comment va Eve ?
- Maman ? Elle m'a émancipé tellement elle avait marre de moi.
- Et sérieusement ?
- J'sais pas. Elle passera "chez nous", samedi. Et si elle m'a émancipé, avec Ari, c'est pour qu'on apprenne à se débrouiller tous seuls.
- À propos d'Ariane, elle en a marre, de tes fugues nocturnes.
- Ouais... J'mentraîne, quand même !
- Oui, mais ça lui plaît pas.
- OK...
- Vous n'y allez pas ? Vous allez être en retard !
- J'allais oublier ! Venez, princesse !
- Pfft...
Castiel entraîna sa cousine, qui eut à peine le temps de récupérer son sac, vers la sortie et la posa sur un engin qu'elle identifia en quelques secondes.
- Votre taxi, mademoiselle !
- Une moto... Et puis quoi, encore ?
Les deux garçons montèrent sur leurs motos respectives, le rouquin emportant Kira derrière lui. Il lui lança, par-dessus son épaule :
- Accroche-toi, on fonce !
Sur ce, il démarra, à toute allure.
- Wahou ! cria la brune.
Les trois adolescents arrivèrent au lycée une dizaine de minutes plus tard. On jeta des regards pleins de surprise à Kira, surtout quand Castiel la fit descendre.
- Vous voici arrivée à destination, princesse !
- Arrête, Cast'...
- Toi ! Comment oses-tu... cria une blonde en furie.
- Ambre, ta gu**le. Kira est mon amie.
- Ton... amie ? C'est quoi ce bordel ?!
- La vérité. Castiel est un ami d'enfance. On s'est rencontrés quand j'avais cinq ou six ans et qu'il s'était pas encore teint les cheveux. Et na.
- Espèce de...
Ambre s'apprêtait à frapper Kira, mais quelqu'un la retint. Un adolescent brun aux yeux...
- Cam' !
- Tu ne touches pas à ma sœur !
- C'est la journée des révélations pour Ambre, aujourd'hui ! constata la brune. Et Cam', qu'est-ce que tu fais là ?
- Quelle question ! Je vais au lycée !
- 3 nouveaux en une semaine ! Les gens vont se poser des questions. Et OK. nota Castiel. Donc, plus de cours privés ?
- Bah ouais, Cast' ! En fait, c'est prévu depuis qu'on sait que Kira sera de retour ici dans pas longtemps. Quand elle m'aura rencontré, j'irais au lycée.
- T'as dit "sera de retour". Pourquoi ?
- C'est ici que nos parents se sont rencontrés. Et que nous sommes nés. Donc Kira "sera de retour". Enfin, c'est déjà fait.
- Bon, y'a sans doute deux-trois petites bricoles à régler. Tu l'emmènes voir la dirlo, Kira ? J'peux pas me la fader...
- OK. Viens !
Elle entraîna son frère à travers le dédale de couloirs pour finalement s'arrêter devant le bureau de la directrice.
- Bonjour madame ! Je suis Cameron Rose, le nouveau.
- Ha oui... Allez-voir le délégué principal.

- Cameron Rose... 2nde D. Dans ma classe.
- OK. À tout à l'heure, Cam' !
- Ouaip !
Kira alla en cours. Quand Castiel arriva, un quart d'heure en retard, au passage, il s'assit à côté d'elle.
- Quelle classe ?
- Cam' ? La D.  Avec le boulet et quelques filles que je connais. Iris, Violette et Ariane. Il la connaît ou pas, d'ailleurs ?
- Non. Mais je lui ai parlé de ma soeur. Mais elle n'en a jamais entendu parler.
- OK...
- On a une répèt' avec le groupe, ce soir. Je te montrerai le local. C'est chez moi. Alors on fera d'une pierre deux coups.
- Je dois m'attendre à quoi ?
- Tu verras. Et tu rencontreras ma mère, demain.
- Ravie de le savoir !
La matinée fila à toute allure et l'heure du repas arriva très vite. Cette fois, Ariane monopolisa la conversation.
- Hier, j'ai été hyper-surprise quand Castiel a dit que t'es notre cousine ! Et t'as vu le nouveau ? Trop canon !
- Oui. C'est mon frère.
- HEIN ??!!
- C'est vrai. Je suis au courant de son existence que depuis deux jours, mais c'est vrai. Et réel.
- La cousine de Castiel et d'Ariane, la sœur de Cameron... Et puis quoi, encore ?
- Hey, Ariane, avec trois cent siècles de retard, j'ai capté que, étant ma cousine, tu es aussi celle de Cam'. J'ai du retard mental, désolée...
- T'as raison ! Sauf quand tu dis que tu es une retardée mentale. Et comment tu fais ?
- Je crois que c'est venu tout seul.
- Chançarde ! Moi, je suis co*ne et j'y peux rien.
- Non ! J'te rappelle qu'on est cousines et que donc....
- Donc, génétiquement, je suis censée être intelligente ?
- La preuve : t'as deviné ce que je voulais dire !
- Je te l'accorde. Et avec ce siècle de bavardages, on a pris du retard et si on ne bouffe pas tout de suite, on va être en retard.
- Alors go !
Elles dévorèrent tout leur repas en deux temps trois mouvements puis se séparèrent, non sans s'être dit au revoir. Kira rejoignit son cousin et ils recommencèrent à parler de tout et de rien, surtout de tout.
- Cam' est très à l'aise. dit Castiel. Il ne connaît pratiquement personne, n'a jamais été dans une école...
- Ça, j'avais pas trop compris.
- En fait, Michael a engagé un prof particulier, c'est le seul prof que je peux voir sans dégu*uler, pour Cam'. J'ai pas trop compris pourquoi. Peut-être pour que son existence reste secrète. Ou alors pour que...
- Ouch ! Bon, tu peux continuer.
- Tout ça, les gens, l'école, c'est nouveau pour lui. Comment il peut être à l'aise ?
- Les gens sont curieux par nature. Et on n'est pas à l'aise quand on est timide, qu'on a peur de découvrir.
- Bonne idée. Si tu penses que c'est ça, je veux bien te l'accorder.
- On a quoi ?
- SVT.
Kira se mit à chercher du secours du regard.
- Si tu veux, je t'emmène sécher.
- Mouais... Je veux pas faire SVT, mais de là à sécher, je sais pas. Mais j'ai pas du tout envie d'aller en cours, là tout de suite... Pfft... J'sais pas.
- Grouille, j'attendrais pas deux heures.
- Bon, on y va !
- Où ?
- Sécher ! Tu crois quoi ?
- Que tu ne voudrais pas ! Allez, je vais te montrer un coin hypra-cool. Et toujours désert, à cette heure.
- Je te suis.
Castiel entraîna sa cousine à travers la ville, qu'elle commençait à haïr après avoir découvert les chemins étroits et tortueux pour les piétons. Ils en empruntèrent quelques-uns, mais ils étaient toujours rassurés quand ils étaient sur un trottoir large, au bord de la route. Ils s'arrêtèrent à un parc rempli de cerisiers en fleurs. Des fleurs roses.
- Ils font des toutes petites cerises.
- Les fleurs sont magnifiques.
- Ma chère, ce sont des cerisiers japonais, des sakura, alors c'est normal.
- Si tu le dis.
- C'est pas le plus beau ! Viens voir. Et pas un bruit.
Il attrapa sa main et la dirigea vers le centre. Il y avait un lac sur lequel flottaient des cygnes. Kira resta bouche bée devant le spectacle qui s'offrait à ses yeux.
- Wahou....
L'adolescent émit un bruit étrange qui fit que les animaux se dirigèrent vers lui. Il produit un autre son et les cygnes... répondirent ? Kira resta ébahie devant le "dialogue" de bruitages.
- Je parle aux animaux. C'est de naissance.
- C'est incroyable ! T'as trop de bol !
- Mouais... C'est pratique, surtout. J'ai eu trois chiens. Dont une chienne. Et toi ?
- Pas d'animaux. J'ai eu un chat à dix ans, mais il s'est tiré. J'en voulais pas, de toute façon. Comment t'as fait pour en avoir autant ?
- Le premier, c'était un héritage. Il est mort de vieillesse. J'avais sept ans et c'était un bon pote. Le second, il a fugué. Le pire, c'est la troisième. Y'a deux ans. On jouait à la balle sur le trottoir. La balle est allée sur la route. Elle est allée la chercher. Une voiture est passée et...
Il se mit à pleurer. Sa cousine le regarda, compatissante.
- Elle s'est faite écraser ? Me*de. La pauv'. C'est lequel que tu préférais ?
- La dernière. Diana, que je l'avais appelée. Et c'est quand elle est morte que j'ai changé.
- Ouch. Donc transformation égale cheveux rouges, insolence, enfermé dans une carapace...
- Ouais. Et six mois plus tard, émancipé de frais, j'emménageais avec ma sœur à Sweet City. Et j'ai rencontré Cam'. Et je me suis réveillé et je suis devenu Castiel, l'ange déchu. On s'est tapé un délire quelques centaines de fois à ce sujet, Cam' et moi.
- T'as une idée de ce que veut dire Julia ?
- Cam' doit savoir. Il sait tout les trucs dans le genre.
- Cool !
- En revenant au parc, il correspond au modèle de parc du coin. Des arbres ou des fleurs et de l'eau au centre.
- OK.
- Et sa "spécialité", je parle du genre de gens qui s'y rendent, c'est les couples d'ados. Raison pour laquelle y'a personne à cette heure-là.
Il semblait s'être calmé.
- Oui, ça va mieux.
- Comment tu fais ?
- L'instinct. Y'a des trucs qui disent tout.
- Ha. Tu pourras m'apprendre ?
- Je suis un prof mer**que.
- Non. Tu saurais expliquer pourquoi on est à l'aise ou pas avec une personne ? Si c'est normal qu'on soit parfois à l'aise avec son pire ennemi ? Tu saurais ?
- Peut-être. Mais on va avoir maths, les deux heures de SVT sont passées aux trois quarts, je veux pas louper le cours. Et toi aussi, je pense. J'ai tort ?
- Non, au contraire. On file !
C'est après un  bon cours de maths de deux heures que la journée se termina.? La sœur de Xavier avait eu un accident et la répétition n'eut pas lieu, mais Kira alla quand même chez Castiel, invitée à dormir. Dormir, c'était facultatif. Disons qu'ils s'étaient faits les trois premiers Harry Potter, soit plus de sept heures. De dix-huit heures à une heure. Ariane fut la moins contente quand on annonça la fin de la séance, mais finit tout de même par aller dormir avec Kira et Rosalya, alors que Lysandre et Cameron étaient avec Castiel.
- Bonne nuit.

Posté par Fanfics Agnes123 à 08:28 - Permalien [#]

Chapitre 6 (LDB)

⁂Chapter six⁂
⁂Mardi 20 mars 2012⁂

 - Debout la compagnie !
- Ariane ? Il est six heures ! dit Rosalya.
- J'ai pas ma dose de sommeil... ajouta Kira.
- Qu'est-ce qui vous arrive ? demanda Ariane.
- C'est le désavantage d'être dans la même maison qu'elle le matin. Elle réveille à pas d'heure. Faudra vous y faire.
- Castiel. T'as fini de me critiquer ?
- Non, frangine. Pas de pitié pour ma sœur.
- Duel.
- Nope. Je dois être prêt pour quant Leigh passera chercher Lys' et Rosa, donc c'est non. Fais-en autant, ce serait mieux que de l'accueillir en chemise de nuit.
- Je vais te buter !
- Dites, Rosa, Lys'... Castiel et Ariane sont toujours aussi terribles, le matin, ou c'est exeptionnel ?
- Normal. Ariane est programmée pour réveiller Cast' à cinq heures, en semaine. Le week-end, c'est variable. Et comme il n'est pas du matin, il ne peut pas s'empêcher de se disputer avec sa sœur. Et Rosa n'en savait rien, c'est la première fois qu'elle vient dormir ici.
- Merci, Lys'.
- Et tu as plus dormi que les autres, non ?
- Hein ?
- Tu t'es endormie en plein milieu du deuxième. "La chambre des secrets", je crois. Donc tu as beaucoup plus dormi. Tu as compris, ça va ?
- En plus, tu étais tout accrochée à Lys-chou.
Kira sentit ses joues s'empourprer. Elle ne pourrait plus jamais le regarder en face après ce que Rosalya venait de dire.
- Rosa... Elle s'accrochait à moi parce que le sol n'avait rien de sympathique. En plus, il devait être hyper-dur. Normal, non ?
Il était aussi cramoisi que la brune.
- Sœurette, Lys', pourquoi vous êtes tout rouges ?
Cameron venait d'entrer. Il regardait avec étonnement son ami qu'il voyait rougir pour la première fois.
- Si tu t'intéresses à Lys', y'a pas de blème, il est célib' ! Et il y a que Nath' qui m'intéresse ! M'enfin, quand il sera décoincé.
- Ariane ! Je t'ai dit que s'il te touchait, je lui péterais la gu**le ! Alors l'approche pas si tu tiens à sa tête !

- Leighou !
- Bon, à... Ce soir, Cast'. On répètera, même s'il n'y a pas tout le monde.
- OK. Tu les préviens.
- Oui, comme d'habitude.
Lysandre et Rosalya partirent et Cameron proposa de préparer le petit-déjeuner, proposition qui fut acceptée par Castiel sur l'instant.
- Cam' cuisine trop bien !
- Je suis pour. Mon frère s'y connaît, en bouffe.
- La majorité l'emporte ! Cameron Rose préparera donc le petit-déjeuner en ce samedi vingt-quatre mars deux mille douze, à six heures vingt-huit.
- Kira... soupirèrent les trois autres.
- Quoi ? Oui, il est déjà six heures vingt-huit. Vingt-neuf, je veux dire.
- Viens, on va réfléchir à comment décoincer Nath'.
- Hein ?
Une fois dans leur chambre, Ariane avertit sa cousine que le rouquin était de mauvais poil le matin.
- Fais attention avec lui. Il fait ch*er le monde.
- Ha bon ? Peut-être que t'as raison, alors.
- J'ai forcément raison.
- Et pour décoincer Nathan ?
- Nath' ou Nathaniel, pas Nathan. Et ça a toujours été une blague pour faire ch*er Castiel, le fait que je l'aimais.
- Ha, OK.
- Les filles, vous voulez quoi ? cria Castiel.
- Jus d'orange et croissant. Comme d'hab ! répondit sa sœur.
- Et moi... Un chocolat chaud, un pain au chocolat ou, si y'a pas, de la brioche au nutella et un jus d'orange.
- Wahou ! Comment tu fais ?
- Je sais pas. I don't know. Et cætera.
- C'est quelle langue, le dernier ?
- Français. Et ainsi de suite, si tu préfères.
- Me*de. Pas douée. Quelle co*ne.
- Arrête.
- Nan.
- LES FILLES ! À TABLE ! cria Castiel.
- OK, pas la peine de crier. On arrive
Joignant le geste à la parole, les deux adolescentes foncèrent à la salle à manger. Kira eut un sourire quand elle arriva.
- Mon mp3 ! Hum... Vous avez un poste pour clef USB ?
- Oui...
Chanson
"shiroi bara no hanabira
hitotsu futatsu hirakeba
ano hi no kioku
yomigaeru deshou[...]
"

- C'est quoi ? demanda Ariane, à qui cette chanson rappelait quelque chose.
- Rinne Rondo, de On/Off.
- Mais elle est super, c'est vrai, je me souviens !
- Je suis d'accord ! En plus, c'est l'opening de Vampire Knight Guilty !
- Ha ouais, c'est vrai.

- Maman !
Une femme, cheveux noirs, yeux vairons, l'un noir, l'autre marron, apparut. Kira comprit immédiatement que c'était Eve, sa tante.
- Castiel ! T'es trop jeune pour ramener tes conquêtes à la maison ! dit-elle, retenant un fou rire.
- Pfft...
- Bienvenue. Tu es Kira, n'est-ce pas ? Faut dire que tu as les yeux de la famille et les cheveux de Cynthia. Pour les yeux, Castiel et Ariane se les sont partagés. Castiel a les marrons et Ariane les noirs. Ta mère va bien ? Michael n'est pour rien dans...
- Dans quoi ?
- Ce qu'il a fait à Cyn, pendant six ans, c'était parce qu'il était possédé par un démon. C'est l'un de leurs pouvoirs, l'une des raisons qui font qu'ils sont très dangereux.
- Aïe. dit Castiel.
- Dites, vous parlez de quoi ? demanda Ariane.
- Maman, je te laisse expliquer.
- Hein ? Pourquoi moi ?
- Parce que moi, j'ai la flemme, Kira a tout appris récemment et Cam' l'a déjà fait plein de fois.
- OK, j'ai compris, je vais y aller. Donc, Ariane, ce que je vais te raconter est parfaitement sérieux.
- Bah pourquoi tu rigoles, alors ? demanda Ariane.
- Je pense à ta réaction. Donc, allons-y. Tu sais que, sur la Terre, il y a environ sept milliard de personnes qui ne se ressemblent pas du tout. Hé bien, il y a environ un milliard cinq cent millions de personnes qui sont encore plus différentes.
- Keuwa ?
- Ce milliard et demi est différent. Il possède des pouvoirs magiques. Il est composé d'anges et de de démons. Nous faisons partie des environ sept cent cinquante millions d'anges.
- Je savais qu'on était des anges, mais je savais pas que la population magique était si nombreuse. Je pensais qu'il y avait deux ou trois zéros de moins.
- Un d'entre nous a la puissance de cent humains, c'est-à-dire que la population "magique", comme tu dis, fait cent fois plus, en puissance, si ce milliard et demi était composé d'humains, soit cent cinquante milliard.
- WAHOU !
Surprise totale. Même de la part de Cameron.
- Et comment tu savais, Ariane ?
- Je sais toujours tout et j'espionne mon frère, quand je ne sais pas.
- Quoi ?! s'écria le concerné. Tu m'as espionné ?!
- Oui !
Elle tira la langue à son frère, un air victorieux sur le visage. Après quelques instants de réflexion, elle s'écria :
- 56-55 ! Première !
- Niark ! Moi, je suis à 2-1 ! Première aussi, bien sûr. dit Kira.
- Donc... 58-56, au total.  Il te reste un jour et demi pour nous rattraper, Cast'. Comme quoi, les femmes sont les meilleures !
- Les filles, on dirait des gamines. Et Cast' va en profiter pour se moquer, si ça se trouve, alors, à votre place, j'arrêterais.
- Me*de ! Merci, Cam' !
- De rien !
- Cam', mon vieux, t'as pas intérêt à draguer ma sœur.
- Sérieux, Cast', tu sais bien que je ne m'intéresse pas aux filles, et donc pas à Ariane. Donc je vais pas la draguer. Question de logique.
- LES QUATRE ! VOS GUE*LES ! cria Eve, énervée par le vacarme. Est-ce que vous connaissez la prophétie ?
Hochement de tête négatif de la part des quatre.
- Asseyez- vous, je vais vous la raconter.
Kira, Cameron, Castiel et Ariane obéirent.
"Dans mille et mille années
Quand notre futur deviendra notre passé
Une enfant naîtra
D'un père démon et d'une mère ange
Il stoppera la guerre
Le conflit qui dure depuis l'aube des temps
Ange et démon cohabiteront
Une hybride fera régner la paix dans le monde.
"

- C'est tout ? J'ai rien compris.
- C'est tout et c'est normal, Castiel.
- Pourquoi, m'an ?
- Cette prophétie date du Moyen-Âge et les expressions employées sont d'époque (inventé de toutes pièces).
- Le premier vers doit vouloir dire "Dans très longtemps" ou quelque chose dans le genre. dit Kira. Le deuxième... Peut-être que, un jour, le monde redeviendra comme il était avant. Un peu trop bizarre.
- Le troisième, aucun problème. enchaîna Ariane. Mais le quatrième est impossible. Un démon et une ange ne peuvent pas s'aimer.
- Le cinquième, ajouta Cameron, est clair. Cette enfant stoppera une guerre. Celle entre anges et démons, d'après le sixième.
- Les deux derniers sont bizarres. termina Castiel. Ariane a raison ; les anges et les démons ne peuvent pas être ensemble sans se taper dessus. Et c'est pas en arrêtant une guerre qu'on les arrête toutes. C'est bizarre. Hypra-bizarre, même.
- A part si cette guerre est à l'origine de toutes ! s'écria la mère de la tomate. C'est peut-être ça ! Et vous avez pensé la même chose que tous ceux qui ont réfléchi au sens de la prophétie.
- Mouais... Bon, on fait quoi ?
- Onze heures quarante-deux. Penser à comment manger. dit Kira.
- Je paie le resto. J'en connais un bon. proposa Eve.
- Mouais.... Ça me va !
- OK. GO !
- Une minute... Je reviens.
*Allo, Michael ? Je vais au resto. Celui de d'habitude. Tu préviens Cyn, OK ?
*OK. À tout à l'heure.
- Voilà, c'est bon. On peut y aller.
Dix minutes plus tard, les cinq arrivaient au restaurant. Quelle surprise pour les adolescents quand ils virent que deux personnes les attendaient. Ces deux personnes étaient Michael et Cynthia, les parents de Cameron et de Kira.
- Enfin !
- Il est cinquante-trois. On était censés arriver quand ?
- Clorons ce sujet et mangeons !
Une heure trente-deux plus tard, soit à treize heures vingt-cinq, tout le monde était rentré. À dix-sept heures, Eve repartit alors que Lysandre, Paul et Xavier arrivaient. La répétition se passa sans encombre et, à dix-neuf heures, tout le monde repartit chez soi, sauf Kira et Cameron qui restaient encore dormir. Les filles allèrent se coucher aux alentours de vingt et une heures trente, alors que les garçons jouaient aux jeux vidéos. Normal pour Castiel, aux dires de sa sœur jumelle, alias Ariane.
- Le week-end, il essaye de faire des nuits blanches. C'est films ou jeux vidéos pendant plus de la moitié de la nuit. assura-t-elle.


Posté par Fanfics Agnes123 à 08:30 - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 27 juin 2012

Chapitre 7 (LDB)

Chapter seven
Dimanche 25 mars 2012
 
- Ariane ? Ça va ? Il est sept heures trente !
- Oui, ça va. J'avais juste la flemme d'aller vous réveiller.
- Cam' a préparé le p'tit déj'. Grouillez, si ça vous intéresse.
- Une minute, frangin ! On arrive !
Chose promise, chose due. Cinq minutes plus tard, le duo descendait. Le silence régna pendant le premier repas de la journée et les deux cousines retournèrent dans leur chambre dès qu'elles eurent fini de manger.
- Alors... Cette nuit, j'ai rêvé de... Je sais plus, ça se dissipe.
- Rêve qui se dissipe : il est tellement important que... C'est bizarre, là !
- Ton bouquin lui-même est bizarre.
- Méchante !
- C'est de la voyance et j'y crois pas.
- Moi non plus.
- Alors, pourquoi tu m'embêtes avec ?
- Je voulais me faire un délire avec toi.
- Si on sortait un peu ?
- Hein ?
- Habille-toi, on va faire un tour toutes les deux !
- Si tu veux, mais à condition que je puisse te relooker.
- OK...
*Même si j'ai un peu peur...*
Et elle avait de quoi ! Elle se fit torturer avec un fer à friser, assassiner avec des essayages et cætera. Son courage fut récompensé quand elle sortit de la salle de bain, les cheveux bouclés, vêtue d'un débardeur blanc, d'une jupe noir, d'un collant noir et de sandales blanches.
- Wahou ! Tu l'as vachement transformée ! dirent les garçons, stupéfaits.
- Profitons du beau temps et sortons ! dit Kira. Venez, les gars !
- C'était prévu. dit Castiel. Et j'ai un truc à te dire.
Quelques secondes plus tard, ils discutaient dans un coins.
- Tu as remarqué que Ari s'intéresse à Cam' et que c'est réciproque. dit-il.
- Oui. répondit sa cousine. L'instinct féminin pour moi, le fraternel pour toi ?
- C'est pas le moment.
- Le blème, c'est qu'ils sont cousins.
- Non.
- Hein ?
- Ariane n'est pas mas soeur de sang.
- Comment ça ?
- C'est pas le moment. J'ai eu une idée de sadique.
- Laquelle ?
- Ambre ne sait pas qu'on est cousins. Si on va tu sais où tous les deux, elle croira qu'on sort ensemble. C'est méchant, mais...
- Super ! C'est pour ça que tu lui as pas dit ?
- Oui. Entre autres.
- Je ne suis pas sadique, d'habitude, mais j'éprouve un grand plaisir à l'idée de voir Ambre pleurer toutes les larmes de son corps. Mais j'ai pas envie que d'autres croient...
- T'inquiète. Je sais quand il faut y aller, pour ça.
- Revenant à tout à l'heure, tu sais que Ariane aime Cam', alors tu dois savoir que c'était une bla...
- Qu'elle aime Nathaniel ? Appelons ça une... excuse, une diversion. Oui, je sais. Mais l'inverse, que ce c*n l'aime, c'est vrai... Je vais le buter.
- Tu fais peur.
- Si on y allait ?
Kira hocha la tête et ils revinrent du côté d'Ariane et de Cameron. Il n'y avait pas un bruit. Ils se regardaient à tour de rôle, le plus discrètement possible, se dévorant mutuellement des yeux.
- Trop mignons ! murmura la brune pour elle-même, avant d'entrer en criant. Coucou, les tourteraux ! On y va ?
Castiel leva les yeux au ciel alors que les deux autres acquiesçaient timidement. Les quarte se baladèrent à travers la ville, innocemment entraînés vers un point précis par la brune aux yeux vairons. Une fois arrivés, elle s'esquiva discrètement, vite suivie par son cousin. Les deux autres, tous seuls, se regardèrent timidement pendant quelques instants, avant de détourner le regard. La jeune fille, plus courageuse que celui qu'elle aimait, lui glissa quelques mots à l'oreille. Un sourire traversa ses lèvres qu'il déposa sur celles de sa cousine.
- Voilà. C'est réglé ! lança le rouquin.
- CASTIEEEEEEEEEEEEL !
- Ambre... Kira, t'es prête ?
- Oui. répondit-elle.
Elle l'enlaça et lui attrapa son vidage et se pencha. On avait vraiment l'impression qu'il allait l'embrasser.
- ...Non ! C'est impossible ! Castiel ! cria la blonde.
- Si. Je sors avec Kira.
- Ce... Ce n'est pas possible !
- Parfaitement. C'est une blague. dit une voix.
- Julia ? demanda Castiel.
- Oui, Julia. Ton ex. Elle que tu as laissé tomber. Celle qui t'aimait. La deuxième fille avec qui tu es sorti. Après Diana.
- Diana...
- Oui, Diana, ma meilleure amie. Tu l'as tuée après être sorti avec elle. Pourriture.
- Julia ! C'était ça, tu me rappelais quelqu'un ! dit Ariane, qui venait d'arriver.
- Ariane Adams... C'est une affaire entre ton frère et moi.
- OK, j'me barre...
- Julia, Diana est dans le coma. Depuis trois ans. Mais elle n'est pas morte. Elle vit toujours. Elle se réveillera un jour.
- Arrête, Castiel. Je te connais par cœur. Je sais ce que tu penses. Tu ne peux pas me tromper. Tu espères, pour elle, mais sans espoir.
- C'est ce que tu crois ?
- Oui. Et il ne me semble pas connaître cette fille et ce mec. 'Fin, il est arrivé dans ma classe avant-hier, mais je ne connais pas ton lien avec lui. Et j'ai pas retenu son nom.
- Ce sont Kira et Cameron. Mes cousins.
- Très bien. À demain, en cours. Et ne crois pas pourvoir te défiler.
Sur ce, elle partit, suivie de Ambre
- Castiel, on va rentrer. dit Cameron, inquiet pour son ami.
 
- Alors, c'est qui, cette Diana ? demanda Kira.
- Ma première petite amie. La seule que j'ai vraiment aimée. L'unique. On est sortis ensemble pendant un an. Jusqu'à ce qu'il y a trois ans. Elle a eu un accident de voiture et elle est tombée dans le coma.
- Tas pas de bol. Et Julia a dit que vous étiez sortis ensembles. C'est vrai ou elle baratinait pour te faire ch*er ?
- C'est vrai. Pendant une journée. Je l'aimais beaucoup, mais comme une amie. Pas plus, pas moins.
- Comment elle a deviné, pour notre truc ?
- On avait fait le coup à une de mes groupies, avant de sortir ensemble pour de vrai.
- Je crois avoir tout demandé... Ha non, ta chienne, tu l'as nommée Diana en souvenir de ta première petite amie ?
- Oui.
- C'est tout ce que je voulais savoir.
- LES CLOWNS, À TABLE ! s'écria Ariane.
- Boucle-la, frangine. Qu'est-ce qu'on mange ?
- Tu vas voir !
Dans la salle à manger flottait une odeur délicieuse.
- Alors... La sauce bolognaise, le Ketchup, l'emmental... J'ai oublié quelque chose ? demanda Cameron.
- Le beurre ! C'est trop bon ! répondit sa sœur.
- OK... Ariane a mis la table, je crois. Castiel, tu sers les spaghetti. Quelqu'un a apporté l'eau ?
- Non, je m'en occupe.
- Cast', Ariane, c'est le bordel dans la cuisine. Horrible. Ça me fatigue rien que d'y penser, d'ailleurs.
- C'est Castiel. dit la sœur de ce dernier. C'est lui qui essaye de cuisiner. Il fait des trucs immangeables.
- Les pauvres ! Je vous plains ! Mais Cam' vous sauvera !
La tentative de Kira pour détendre l'atmosphère tomba à plat. Le déjeuner se passa en silence. Une demi-heure plus tard, Kira annonça qu'elle sortait.
- Je ne sais pas quand je rentrerais.
- OK. À tout à l'heure.
 
Elle marchait, errait, plutôt, à travers la ville. Deux adolescents, un garçon et une fille, l'épiaient du haut d'un arbre.
- Saf', c'est elle ? chuchota la fille.
- Oui, Tylla. répondit l'autre. Kira Rose, tu vis tes derniers jours. Moi, Safir Seorun, j'y veillerai, je le jure.
- Saf', n'exagère pas !
- Je n'exagère pas. Je dis ce qu'on va lui faire.
- On a pas le droit de tuer !
- Pendant une bataille, si. Et je la hais.
- Pourquoi ?
- Je t'expliquerai.
Les deux étrangers disparurent. Kira n'avait pas entendu les menaces du dénommé Safir. Sereine, elle continua son chemin.
- Ki Qu'est-ce que tu fais là ? demanda Rosalya.
- J'erre. répondit son amie. Et toi, Rosa ?
- Je me ballade. Et je sais où je vais.
- Rah...
- T'es toute seule ?
- Oui. L'atmosphère était trop tendue. J'étais mal à l'aise, alors je suis sortie. Bon, je retourne errer.
Elle s'en alla et passa son après-midi en solitaire, à dessiner. Des champs de fleurs, des lacs dans lesquels des fées se baignaient, des elfes dans leurs cabanes perchées dans les arbres, des châteaux, des jeunes filles souriantes, tristes, colériques... Quand elle rentra, tout le monde s'était détendu. Une bataille de polochons eut lieu après le dîner et tout le monde s'amusa énormément. La nuit, la dernière qu'ils passeraient tous les quatre, était redoutée. Mais elle arriva.
- Bonne nuit, tout le monde.

Posté par Fanfics Agnes123 à 17:24 - Permalien [#]
Tags : , ,

Chapitre 8 (LDB)

Chapter height
Lundi 26 mars 2012
 
//DRING!//
La main de la jeune fille s'abattit sur son réveil, qu'elle éteignit. Elle courut à travers l'appartement et arriva juste à temps pour embrasser sa sœur aînée, Sophie, avant qu'elle ne parte travailler.
- Bonne journée, petiote !
- Toi aussi, grande sœur !
- Je ne rentre pas, cette nuit. Il y a des croissants à la cuisine.
- OK. À demain.
Une heure plus tard, elle partit au lycée, le sourire aux lèvres. Aujourd'hui, l'aventure allait commencer. Lysandre Walker, Kira et Cameron Rose, Castiel et Ariane Adams, ces cinq-là n'avaient plus longtemps à vivre.
 
- Je vous présente votre nouvelle camarade de classe. Présente toi, s'il te plaît.
Le baratin pour les nouveaux. Celle-là était aussi étrange que toutes les élèves du lycée, avec ses cheveux d'un bleu qui lui était très familier et ses yeux noirs.
- B'jour ! J'ai quinze ans, j'aime plein de choses, je m'appelle Tylla et je viens d'arriver avec mon frère jumeau, qui s'appelle Safir.
Safir. A une sœur qui s'appelle Tylla. Ça lui disait quelque chose...
- Bien. Mets-toi à côté de... Julia Williams. À la seule place libre.
Cinq minutes plus tard, Tylla engageait la conversation.
- Tu t'appelles Julia Williams, c'est ça ? Moi, c'est...
- Tylla. Tu l'as dit. Tylla Seorun ?
- Oui.
- Donc tu es sa sœur.
- Tu connais Saf' ?
- Oui. Et il ne me donne plus de nouvelles depuis une bonne dizaine d'années. Depuis qu'on ne se voit plus, quoi.
- OK. Vous vous êtes rencontrés comment ?
- J'sais plus. C'est vieux.
- Mouais... On ira le voir, à la récré. OK ?
- OK. Samedi sept avril, y'a un bal.
- Je me le fais à la Devil.
- Ha ouais, un bal à la Devil, bien sanglant !
- Et là, Saf' pourra écraser Kira Rose !
- La bataille a commencé avec Seorun versus Rose, Williams versus Adams et Cecko versus Walker. C'est bien ça ?
- Oui. Saf' et moi, nous écraserons les jumeaux Rose !
- Ça me fait mal d'être Castiel Adams. Je l'aimais. Mais plus maintenant, alors...
- Y'a un Cecko ?
- Non. Il ne tardera pas. La bataille commencera bientôt. Les anges et les démons le savent. Et tous les quatre, on changera la ville.
- Blood City. T'en dis quoi ?
- C'est beaucoup mieux. Il sera représenté par une panthère noire, les Seorun, un dragon, les Cecko, et un loup noir, moi.
- Julia, Tylla ! Qu'avez-vous de si important à vous raconter ?
- Nous parlions du bal, du samedi sept.
- Très bien, mais suivez, plutôt.
 
- Viens. Je pense qu'il a été embarqué par le club des recruteurs de nouveaux.
Julia entraîna Tylla jusqu'à l'endroit où les amis se réunissaient. Il n'y avait qu'Ariane, Cameron, Castiel, Kira et Lysandre, accompagnés par Safir.
- SAAAAAAAAAAF' !
- Tylla ?
- T'es qui ? demanda Kira.
- Tylla Seorun. Safir est mon frère jumeau. Et je ne sais pas si vous connaissez Julia Williams.
Soudain, la main de Cameron atterit sur la joue de Safir, puis sur celle de Tylla qui, ne comprenant pas, demanda :
- Mais pourquoi ?
- Je suis Cameron Rose. Tu es une Seorun et tu te plante devant avec un sourire débile sur ta grande gu**le. Alors je te mets une baffe. Et une autre à ton frère parce qu'il m'énerve avec sa tête de type sympa. Ce qu'il n'est certainement pas.
- Cam', nous aussi, on ne comprend pas...
- Les Seorun sont les pires ennemis des Rose. Et les Williams haïssent les Adams et c'est réciproque. Un truc vieux comme le monde.
Un garçon, Lysandre, au souvenir de Julia, avait répondu à la place de son ami.
- Et maintenant, vous allez partir. Vite.
Le vent s'était levé et tourbillonnait. Il semblait attendre de pouvoir se jeter sur quelqu'un.
- Lys' ?
- D'habitude, les Walker ne se salissent pas les mains avec le sang d'autres que les Cecko, mais je vais faire une exception.
- Le vent ne m'atteint pas, prévint Julia.
- Mais il atteint les jumeaux Seorun.
Les yeux de l'adolescent étaient tous deux dorés et les pointes redevenaient blanches.
- Lysandre, non !
Kira supplia son ami d'arrêter et il sembla sensible à ses cris et se calma donc. Julia, Safir et Tylla étaient repartis calmement, ignorant les autres.
- Saf', tu n'as pas changé depuis dix ans.
- Pardon ? À qui ai-je l'honneur ?
- Julia, Juju, Julou, et cætera. Tu vois ?
- Ha oui... C'est vrai...
- Toujours aussi lent du cerveau. Toujours un grand fan-club ?
- Oui, vu que je suis moi.
- J'avais jamais remarqué que t'étais narcissique.
- Heu... C'était une blague ?
- Oui. J'avais remarqué depuis des siècles.
- T'es pas drôle.
- Ha bon ? Alors pourquoi Tylla se bidonne ?
- Hum... C'était qui, le type bizarre ?
- Lysandre Walker. À part si tu parles de Cameron Rose.
Safir sortit un carnet et le regarda quelques instants.
- Dangereux tous les deux. Déjà sur la liste des personnes à éliminer.
- Wahou ! Le fait que tu sois un stratège, c'est nouveau.
- Oui. Bon, à tout à l'heure.
- Attends ! Samedi sept avril, il y a un bal. On le fait à la Devil.
- Cool !
Retours en cours. Tylla et Julia ne cessèrent pas de discuter de tout et de rien. À midi, elles furent rejointes par Safir, puis par Ambre et Li, Charlotte étant malade.
- Ambre, je te présente Safir et Tylla Seorun. Ils sont comme moi. Et toi.
- Tout à l'heure, je vous ai vus avec Kira Rose et sa bande. Ne faîtes pas attention à eux, ils ne présentent aucun intérêt.
- Parfaitement. Et ce soir, ma sœur n'est pas là. On pourra faire la cérémonie d'éveil. Je ramène deux autres personnes. En prétendant qu'on attirera les démons. On va le faire indirectement, d'ailleurs.
- Chouette ! C'est qui ?
- Aaliyah et Iris. Elles sont démoniaques et elles étaient amies avec Kira et compagnie. On va bien s'amuser !
- Et mon frère, on peut l'amener ?
- Oui, pourquoi pas... Donc après les cours, chez moi. Je vais chercher les filles.
Elle se leva et revint cinq minutes plus tard avec Aaliyah Brown et Iris Green. Une fois assise, elle expliqua qu'elle les invitait à dormir et qu'elles appelleraient les démons pendant la nuit. La blonde accepta immédiatement, suivie rapidement par la rousse.
- Prévenez vos parents, on y va juste après les cours. Je vous prêterai des trucs à moi.
Elles obéirent, très pressées d'assister au spectacle promis.
- Et toi, Ambre ?
- Mes parents sont pas là. J'ai que Nath' à prévenir. Et quand on parle du loup, il arrive.
- Ambre, dit-il quelques instants plus tard, tu as quelque chose à me demander.
- Oui. Cette nui, je peux aller chez Julia ? On va... Appeler les démons. Je peux ? S'il te plaît ! Et tu es invité, toi aussi !
- Bon, ma foi... Pourquoi pas ? C'est à quelle heure ?
- Juste après les cours.
- Hein ?
- Pour les fringues pour la nuit, je passerai chez moi et je récupérerai quelque chose pour nous. le rassura Safir.
- C'est sympa. Mais j'ai un peu peur...
- Courage, moi, je fais ça régulièrement !
- Bon, à tout à l'heure.
 
La fin des cours arriva plutôt rapidement. Après un bon repas, à vingt-trois heures trente environ, Julia commença à préparer le matériel. Un tapis rond et noir par terre, orné d'un octogone argenté, dans une pièce presque vide. Elle assit tout le monde en tailleur, une personne à chaque angle. Éclairés par la faible lueur des bougies semées dans toute la pièce, la brune commença ses incantations.
- Démons supérieures, répondez à mon appel, ici se trouvent trois démons et cinq âmes endormies
Je vous demande de les réveiller, de les rendre puissants, de les faire devenir eux-mêmes
Réveillez-vous, âmes endormies.
- Ambre Ry
Chapter height
Lundi 26 mars 2012
 
//DRING!//
La main de la jeune fille s'abattit sur son réveil, qu'elle éteignit. Elle courut à travers l'appartement et arriva juste à temps pour embrasser sa sœur aînée, Sophie, avant qu'elle ne parte travailler.
- Bonne journée, petiote !
- Toi aussi, grande sœur !
- Je ne rentre pas, cette nuit. Il y a des croissants à la cuisine.
- OK. À demain.
Une heure plus tard, elle partit au lycée, le sourire aux lèvres. Aujourd'hui, l'aventure allait commencer. Lysandre Walker, Kira et Cameron Rose, Castiel et Ariane Adams, ces cinq-là n'avaient plus longtemps à vivre.
 
- Je vous présente votre nouvelle camarade de classe. Présente toi, s'il te plaît.
Le baratin pour les nouveaux. Celle-là était aussi étrange que toutes les élèves du lycée, avec ses cheveux d'un bleu qui lui était très familier et ses yeux noirs.
- B'jour ! J'ai quinze ans, j'aime plein de choses, je m'appelle Tylla et je viens d'arriver avec mon frère jumeau, qui s'appelle Safir.
Safir. A une sœur qui s'appelle Tylla. Ça lui disait quelque chose...
- Bien. Mets-toi à côté de... Julia Williams. À la seule place libre.
Cinq minutes plus tard, Tylla engageait la conversation.
- Tu t'appelles Julia Williams, c'est ça ? Moi, c'est...
- Tylla. Tu l'as dit. Tylla Seorun ?
- Oui.
- Donc tu es sa sœur.
- Tu connais Saf' ?
- Oui. Et il ne me donne plus de nouvelles depuis une bonne dizaine d'années. Depuis qu'on ne se voit plus, quoi.
- OK. Vous vous êtes rencontrés comment ?
- J'sais plus. C'est vieux.
- Mouais... On ira le voir, à la récré. OK ?
- OK. Samedi sept avril, y'a un bal.
- Je me le fais à la Devil.
- Ha ouais, un bal à la Devil, bien sanglant !
- Et là, Saf' pourra écraser Kira Rose !
- La bataille a commencé avec Seorun versus Rose, Williams versus Adams et Cecko versus Walker. C'est bien ça ?
- Oui. Saf' et moi, nous écraserons les jumeaux Rose !
- Ça me fait mal d'être Castiel Adams. Je l'aimais. Mais plus maintenant, alors...
- Y'a un Cecko ?
- Non. Il ne tardera pas. La bataille commencera bientôt. Les anges et les démons le savent. Et tous les quatre, on changera la ville.
- Blood City. T'en dis quoi ?
- C'est beaucoup mieux. Il sera représenté par une panthère noire, les Seorun, un dragon, les Cecko, et un loup noir, moi.
- Julia, Tylla ! Qu'avez-vous de si important à vous raconter ?
- Nous parlions du bal, du samedi sept.
- Très bien, mais suivez, plutôt.
 
- Viens. Je pense qu'il a été embarqué par le club des recruteurs de nouveaux.
Julia entraîna Tylla jusqu'à l'endroit où les amis se réunissaient. Il n'y avait qu'Ariane, Cameron, Castiel, Kira et Lysandre, accompagnés par Safir.
- SAAAAAAAAAAF' !
- Tylla ?
- T'es qui ? demanda Kira.
- Tylla Seorun. Safir est mon frère jumeau. Et je ne sais pas si vous connaissez Julia Williams.
Soudain, la main de Cameron atterit sur la joue de Safir, puis sur celle de Tylla qui, ne comprenant pas, demanda :
- Mais pourquoi ?
- Je suis Cameron Rose. Tu es une Seorun et tu te plante devant avec un sourire débile sur ta grande gu**le. Alors je te mets une baffe. Et une autre à ton frère parce qu'il m'énerve avec sa tête de type sympa. Ce qu'il n'est certainement pas.
- Cam', nous aussi, on ne comprend pas...
- Les Seorun sont les pires ennemis des Rose. Et les Williams haïssent les Adams et c'est réciproque. Un truc vieux comme le monde.
Un garçon, Lysandre, au souvenir de Julia, avait répondu à la place de son ami.
- Et maintenant, vous allez partir. Vite.
Le vent s'était levé et tourbillonnait. Il semblait attendre de pouvoir se jeter sur quelqu'un.
- Lys' ?
- D'habitude, les Walker ne se salissent pas les mains avec le sang d'autres que les Cecko, mais je vais faire une exception.
- Le vent ne m'atteint pas, prévint Julia.
- Mais il atteint les jumeaux Seorun.
Les yeux de l'adolescent étaient tous deux dorés et les pointes redevenaient blanches.
- Lysandre, non !
Kira supplia son ami d'arrêter et il sembla sensible à ses cris et se calma donc. Julia, Safir et Tylla étaient repartis calmement, ignorant les autres.
- Saf', tu n'as pas changé depuis dix ans.
- Pardon ? À qui ai-je l'honneur ?
- Julia, Juju, Julou, et cætera. Tu vois ?
- Ha oui... C'est vrai...
- Toujours aussi lent du cerveau. Toujours un grand fan-club ?
- Oui, vu que je suis moi.
- J'avais jamais remarqué que t'étais narcissique.
- Heu... C'était une blague ?
- Oui. J'avais remarqué depuis des siècles.
- T'es pas drôle.
- Ha bon ? Alors pourquoi Tylla se bidonne ?
- Hum... C'était qui, le type bizarre ?
- Lysandre Walker. À part si tu parles de Cameron Rose.
Safir sortit un carnet et le regarda quelques instants.
- Dangereux tous les deux. Déjà sur la liste des personnes à éliminer.
- Wahou ! Le fait que tu sois un stratège, c'est nouveau.
- Oui. Bon, à tout à l'heure.
- Attends ! Samedi sept avril, il y a un bal. On le fait à la Devil.
- Cool !
Retours en cours. Tylla et Julia ne cessèrent pas de discuter de tout et de rien. À midi, elles furent rejointes par Safir, puis par Ambre et Li, Charlotte étant malade.
- Ambre, je te présente Safir et Tylla Seorun. Ils sont comme moi. Et toi.
- Tout à l'heure, je vous ai vus avec Kira Rose et sa bande. Ne faîtes pas attention à eux, ils ne présentent aucun intérêt.
- Parfaitement. Et ce soir, ma sœur n'est pas là. On pourra faire la cérémonie d'éveil. Je ramène deux autres personnes. En prétendant qu'on attirera les démons. On va le faire indirectement, d'ailleurs.
- Chouette ! C'est qui ?
- Aaliyah et Iris. Elles sont démoniaques et elles étaient amies avec Kira et compagnie. On va bien s'amuser !
- Et mon frère, on peut l'amener ?
- Oui, pourquoi pas... Donc après les cours, chez moi. Je vais chercher les filles.
Elle se leva et revint cinq minutes plus tard avec Aaliyah Brown et Iris Green. Une fois assise, elle expliqua qu'elle les invitait à dormir et qu'elles appelleraient les démons pendant la nuit. La blonde accepta immédiatement, suivie rapidement par la rousse.
- Prévenez vos parents, on y va juste après les cours. Je vous prêterai des trucs à moi.
Elles obéirent, très pressées d'assister au spectacle promis.
- Et toi, Ambre ?
- Mes parents sont pas là. J'ai que Nath' à prévenir. Et quand on parle du loup, il arrive.
- Ambre, dit-il quelques instants plus tard, tu as quelque chose à me demander.
- Oui. Cette nui, je peux aller chez Julia ? On va... Appeler les démons. Je peux ? S'il te plaît ! Et tu es invité, toi aussi !
- Bon, ma foi... Pourquoi pas ? C'est à quelle heure ?
- Juste après les cours.
- Hein ?
- Pour les fringues pour la nuit, je passerai chez moi et je récupérerai quelque chose pour nous. le rassura Safir.
- C'est sympa. Mais j'ai un peu peur...
- Courage, moi, je fais ça régulièrement !
- Bon, à tout à l'heure.
 
La fin des cours arriva plutôt rapidement. Après un bon repas, à vingt-trois heures trente environ, Julia commença à préparer le matériel. Un tapis rond et noir par terre, orné d'un octogone argenté, dans une pièce presque vide. Elle assit tout le monde en tailleur, une personne à chaque angle. Éclairés par la faible lueur des bougies semées dans toute la pièce, la brune commença ses incantations.
- Démons supérieures, répondez à mon appel, ici se trouvent trois démons et cinq âmes endormies
Je vous demande de les réveiller, de les rendre puissants, de les faire devenir eux-mêmes
Réveillez-vous, âmes endormies.
- Ambre Ryan, continua Safir, Nathaniel Ryan
Li Jiāng, Aaliyah Brown, Iris Green
- Cinq adolescents démoniaques, ajouta Tylla, cinq adolescents endormis
Ô, démons supérieurs, éveillez-les, pour l'armée des démons
- Pour gagner la guerre et que le sang soit versé ! terminèrent-ils en chœur.
Silence. Pendant quelques instants, les yeux des cinq antres devinrent rouges sang avant de revenir à leur couleur originale.
- Je me sens... Sorti d'un rêve, dit Nathaniel.
- Pareil. dirent les autres.
Ils étaient réveillés, et minuit sonnait.

 

Posté par Fanfics Agnes123 à 17:27 - Permalien [#]
Tags : , ,

Chapitre 9 (LDB)

Chapter nine
Mardi 27 mars 2012
 
- Debout ou vous aurez pas le temps de vous laver ! cria Julia.
- Hein ? Il est six heures... soupira Ambre.
- Oui, mais faudra laver tout le monde. Alors faut se lever tôt. Moi, c'est déjà fait. Je vais réveiller les garçons.
Ils dormaient à poings fermés.
- DEBOUT ! FLEMMARDS !
- Encore une minute... demanda Nathaniel.
- Castiel me l'a déjà fait, ce coup-là.
À l'annonce du nom de son grand ennemi, Nathaniel se leva immédiatement.
- Y'a une douche, là. Saf', t'y vas juste après.
- Non, répondit-il, je dors.
- Tu parles en dormant. T'étais somnambule, à une époque.
- Je te hais. J'irais...
- Et voilà ! C'est pas dur ! Je reviens.
Et elle revint une minute plus tard, vêtue d'une robe noire et de ballerines de la même couleur.
- Juju... Je comprends pas pourquoi tu t'habilles en noir. Avant, tu t'habillais en blanc. Je ne comprends pas.
- Venant de ta part, ça ne m'étonne pas. C'est parce que Kira Rose aime le blanc. Et le noir, c'est une bonne couleur pour un démon, non ?
- T'as raison. ET GROUILLE, NATH !
- Oui... dit-il. J'arrive.
- Saf', en attendant, tu m'aides.
- Pourquoi moi ?
- Parce que je t'ai sous la main.
- Non, je veux pas !
- T'es obligé, idiot !
- NOOOOOOOOOOOOOOOOON !
- Si.
Julia traîna son ami à travers l'appartement. Quand elle le lâcha, ils s'étaient retrouvés dans la cuisine. Elle attrapa un sachet, style ceux des boulangeries, qu'elle lui tendit.
- Mets ça à table. Et il y a des confitures au frigo. Du lait et du jus d'orange, aussi. J'ai peut-être du Nutella, pour les intéressés.
Safir soupira, obéissant, alors que la brune cherchait les verres et les tasses en pestant contre le manque d'ordre de la cuisine. Le petit-déjeuner commença aux environs de sept heures, quand tout le monde fut lavé, habillé, et les filles coiffées et maquillées.
- On a du chocolat chaud et du jus d'orange, comme boissons. Il y a plein de confitures et du Nutella pour la brioche. Il doit y avoir des croissants, aussi. Je vous laisse vous servir, à part s'il y en a qui sont intéressés par les croissants.
Tylla se jeta sur la nourriture comme si elle n'avait pas mangé depuis des jours, ce qui fit rire tout le monde. Ambre et Li, elles, mangeaient avec classe. Aaliyah, Iris, Julia, Nathaniel et Safir mangeaient sans faire de choses bizarres, contrairement aux trois autres. Le blond dit soudain :
- Je suis surpris par ce que tu appelles "appeler les démons".
- J'ai réveillé vos démons, je les ai appelés.
- Tu as raison, dans ce sens-là.
- J'ai forcément raison ! Saf', Tyllan, c'était votre première fois ou vous l'aviez déjà fait ?
- Première fois pour moi, répondit l'adolescente aux cheveux bleus. Saf' l'a déjà fait, et il est tueur d'anges diplômé !
- Pas mal, vieux, pas mal.
- Ju', tu vas le rendre furieux.
- Je fais exprès, je suis pas débile.
- Tant mieux. Mais fais attention.
- T'inquiète !
Au bout d'un certain temps, départ du groupe. Près du lycée, il rencontrèrent un adolescent de dix-sept, dix-huit ans à vue de nez.
- Bonjour. C'est bien ici, le lycée Sweet Amoris ? leur demanda-t-il.
- Oui, répondit le blond. Vous êtes ?
- Vous le saurez bientôt... Nathaniel Ryan, c'est ça ?
- Que... Comment connais-tu mon nom ?
- Je le sais, c'est tout. Bye.
Julia fit signe à son ami qu'il était inutile de demander plus d'explications à l'inconnu. Quand il partit, elle dit :
- De toute façon, s'il s'inscrit ici, tu connaîtras son nom.
- Mouais... T'as raison.
- En plus, il a une tête qui me dit quelque chose. Pas que je l'ai rencontré, mais comme si je savais qu'il allait être plus ou moins important dans ma vie. En plus, il m'inspire confiance.
- Je te fais confiance. À tout à l'heure, j'ai encore de la paperasse avant les cours.
- OK. À tout à l'heure.
 
"J'm'ennuie.
Voici ce qui atterrit sur le bureau de Julia Williams à dix heures tente, en plein cours de mathématiques, de la part de sa voisine, qui arborait des cheveux bleus qui lui arrivaient à l'épaule. La réponse de la brune ne se fit pas attendre.
"Moi aussi. Tu peux caricaturer le prof, ça marche, contre l'ennui.
"Concours de la meilleure caricature du prof ?
"OK. Je gagnerai, tu verras.
"C'est ce qu'on va voir.
Une demi-heure plus tard, pendant le passage de maths à français, comparaison des caricatures de M. Martin. Le prix ne fut accordé à aucune, étant donné qu'on arrivait pas à les départager. À midi, Ambre demanda si tous les démons étaient réveillés.
- Dans le lycée ? Non, il reste Capucine, Peggy et Melody. Je pense demander au Cecko de s'en occuper, mais il faut quatre autres personnes.
- Je veux bien ! proposa Iris.
- Moi aussi. enchaîna Aaliyah.
- J'ai bien aimé l'expérience et j'aimerais la retenter, signala Tylla.
- Je suis le dernier. dit Nathaniel.
- Très bien. Je pense que notre Cecko arrivera dans la semaine et que ce sera bon pour dimanche, quitte à emmener le tapis chez quelqu'un d'autre. Je vous ai dit ce qu'on allait faire au bal, dans une dizaine de jours ?
- Non, répondit Ambre pour le groupe.
- On va faire un bal à la Devil. Bien sanglant.
- C'est pendant le week-end de Pâques...
- Oui ! Un samedi de Pâques gore. Cool, non ?
- Tu fais peur..
- C'est le but ! Un démon doit faire peur.
- D'accord...
La discussion fut très animée. Les huit amis soupirèrent quand la sonnerie retendit, même Nathaniel. Quelques temps plus tard, alors que lui et Julia discutaient, ils se firent intercepter par la directrice, qui dit au blond :
- Nathaniel, pendant l'heure de permanence, tu t'occuperas des deux nouveaux dossiers.
- Très bien, madame.
Ils arrivèrent en classe une minute plus tard.
- Tes dossiers... Je suppose que c'est celui du type de ce matin et... Celui d'une fille. Il y a le Cecko dedans. N'ayant jamais vu de Cecko, je ne peux pas te dire lequel c'est.
- Wahou...
- Pas la peine de faire semblant d'être surpris.
- Je suis vraiment surpris. Ce sont qui, les Cecko, au fait ?
- L'une des six familles à l'origine de la bataille. Parfois, on dit huit, pour la forme.
- Ce sont quelles familles ?
- Seorun versus Rose, Williams versus Adams, Cecko versus Walker et, éventuellement, Johnson versus Ryan. À se souvenir.
- Pourquoi huit "pour la forme" ?
- Le chiffre huit est très utilisé, en magie. Pendant la cérémonie de l'éveil, par exemple, on compte le pentagone, huit côtés, huit personnes, hui vers, et avant, on mettait huit bougies au centre. Il y a plein d'autres cérémonies qui utilisent le huit.
- Merci de m'avoir expliqué.
- De rien ! Tu ne connais pas grand-chose, faut bien que je t'explique tout ! Samedi, je vous apprendrais à vous servir de vos pouvoirs, fais passer le message à Ambre. Et on a une super-arme, nous, démons.
- Laquelle ?
- Tu verras samedi, mon vieux !
- Rah... D'accord...
À la fin de l'heure, Julia et le reste de la classe allèrent en permanence alors que Nathaniel se rendait en salle des délégués. Après l'heure de perm', Julia questionna son ami sur l'identité des nouveaux.
- Nicki Cecko, le type de ce matin, et Diana Johnson.
- Très bien. Dia' est de retour.
- Tu la connais ?
- Oui, c'était ma meilleure amie. Et la petite amie de Castiel. Je pense qu'elle va rompre. J'ai particulièrement envie de voir Cast' en pleurs. Je m'en réjouis.
- Castiel qui pleure ? Je veux voir ça !
- Copain ! Faut dire que c'est dur de le voir pleurer, vu qu'il se prend pour un gros dur. Et qu'il réussit suffisamment pour qu'on y croie.
- Je prendrais plaisir à le tuer... Même si ça colle pas à mon caractère. On a tous une partie sadique en nous.
- Non.
- Quoi, non ?
- C'est pas les paroles.
Soupir. Signé Nathaniel.
 
- À demain ! Bonne soirée !
- À demain, Julia ! À demain, tout le monde !
- Nath', attends !
- Hein ?
- Tu sais quand Nicki Cecko et Diana arriveront ?
- Jeudi ou vendredi.
- Déjà ?
- Oui, mais c'est mieux comme ça. À demain !
- À d'm'ain !
De retour chez elle, Julia goûta rapidement et prépara le dîner. Quand sa sœur rentra, elle se plaignit, comme d'habitude, de ses élèves. Elle était professeur d'anglais dans un collège dans une ville assez éloignée.
- Hier, j'ai invité des amis, sept. Il y avait deux garçons, Safir et le frère d'une amie. On a fait une cérémonie d'éveil. Safir, sa sœur et moi, on a éveillé les cinq autres.
- Ça s'est bien passe ?
- No problem ! Je t'ai parlé du bal de samedi ? On le fera à la Devil.
- Les bals à la Devil... C'était bien, l'époque où j'avais encore l'âge.
- Ce sera mon premier ! J'ai hâte !
- Tu as raison, c'est super !
- Les deux derniers devraient arriver dans deux ou trois jours. Nicki Cecko et Diana Johnson. Et j'ai préparé à manger.
- Merci. La bataille va pouvoir commencer.
- Tant mieux ! Je suis impatiente !
- Moi aussi. Julia, tu guideras ton camp, ton armée vers l'obscurité. Vers la victoire. Jure-le-moi.
- Je te le jure.

Posté par Fanfics Agnes123 à 17:28 - Permalien [#]
Tags : , ,